Cellcom, le plus grand opérateur de téléphonie mobile d’Israël s’attend à une nouvelle baisse des revenus et des profits au deuxième trimestre, mais son actionnaire majeur,  financièrement à court ne le met pas en vente, a indiqué la compagnie.

t1

 

Dans une première estimation des résultats qui seront publiés en août, Cellcom  dit s’attendre à des revenus de  342 à 347 000 000 de dollars pour la période d’avril-juin et à un bénéfice net de 15 à 18 millions de dollars. Au deuxième trimestre de 2012, le bénéfice enregistré était de 33 millions de dollars et les revenus s’élevaient à 420 millions de dollars.

L’industrie de téléphonie mobile a été ébranlée l’an dernier avec l’entrée de six nouveaux opérateurs sur le marché, provoquant  une guerre des prix et proposant des forfaits illimités pour 25 dollars ou moins par mois. Cela a conduit à une forte baisse du nombre d’abonnés, des revenus et des profits de Cellcom.

Cellcom a cependant noté que les revenus des services et le revenu moyen par abonné avaient augmenté au premier trimestre.

Cellcom a déclaré qu’il avait fourni les chiffres préliminaires à la demande de son actionnaire majeur, le conglomérat IDB holding Corp, dans le cadre d’un arrangement de la dette à la BID.

BID holding doit 2 milliards de shekels, tandis que son unité de développement BID doit 5,8 milliards de shekels. Les porteurs de bons ont proposé une restructuration de la dette, qui évincerait le président de BID holding, Nochi Dankner et leur donnerait la main mise sur une entreprise associée.

Dans le but de garder le contrôle, Dankner et la BID ont fait une nouvelle proposition pour la dette qui nécessite l’approbation du tribunal.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Cellcom a également déclaré que, contrairement aux rumeurs des médias concernant une offre prétendument faite à un tiers pour l’achat de l’entreprise, la société n’est pas à vendre.

Lundi, les médias israéliens ont rapporté que les propriétaires de Golan Télécom, un des nouveaux opérateurs de téléphonie mobile que les israéliens plébiscitent et que les français connaissent bien, avait offert la possibilité d’acquérir le contrôle de Cellcom et songent sérieusement à la proposition.

Cellcom est actuellement contrôlé par Discount Investment Corp, qui est une filiale de la BID.

Thierry Naccache pour-Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here