monastère Saint JosephLa rue Yefet à Jaffa est la rue principale de l’ancienne ville devenue depuis 1949 partie intégrante de Tel Aviv. Son nom, Yefet, ou Japhet en français, est celui du fils de Noé dans la Bible. Il est en outre formé de la même racine que Jaffa, qui se dit Yaffo en hébreu, et qui viendrait de Yaffa, c’est-à-dire  »belle ». Une légende juive associe d’ailleurs la création de la ville à Japhet lui-même (en hébreu Yefet) qui aurait fondé le port quarante ans après le Déluge.

Dans le passé la rue était nommée Ajami, du nom d’Ibrahim al – Ajami, considéré comme l’un des compagnons du prophète musulman Mahomet. La rue traverse l’ensemble de Jaffa, y compris donc le quartier qui continue de s’appeler Ajami, rendu célèbre par un film du même nom. Avec le port de Jaffa et les murailles de la vieille ville, elle constitue le principal lieu de visite à Jaffa. Le nord de la rue est très animé et peuplé de nombreux magasins, restaurants et snacks offrant des spécialités locales. La rue est réputée pour y trouver de bons plats de houmous. C’est aussi là que se trouve la célèbre boulangerie Aboulafia, même si elle possède d’autres succursales à Tel Aviv et dans le pays. La rue relie la célèbre place de la Tour de l’horloge, l’un des symboles de la ville, et l’extrême sud de la ville, jusqu’à Bat Yam. Plusieurs monuments longent la rue : tels l’église Saint Anthony, le monastère Saint Joseph, l’hôpital français, le marché aux puces de Jaffa, la première branche de l’Anglo-Palestine bank, première banque nationale créée par le mouvement sioniste en 1902 et devenue aujourd’hui la banque Leumi, ou encore le centre pour la paix Shimon Pérès.

hopital français jaffaAutrefois la rue contournait les anciennes murailles de Jaffa et c’est après la démolition du mur qu’elle est devenue une rue commerçante majeure. Elle constituait un passage vers Gaza au sud, Sichem (ou Naplouse) au nord et Jérusalem via Ramlé à l’est.

Parcourir entièrement la rue Yefet donne l’impression d’être ailleurs. Le style antique de la rue a des airs de Jérusalem ou d’une toute autre ville, mais elle dépayse totalement les habitués des quartiers du centre de Tel Aviv.

Misha Uzan pour – Tel-avivre – Street Connec Sion 

 

Print Friendly, PDF & Email