Un groupe de 101 étudiants de la yeshiva et leurs huit accompagnateurs ont été priés de sortir de l’avion juste avant son décollage.

Cet incident s’est déroulé lundi matin sur un vol qui reliait New York à Atlanta, a rapporté CNN. Les élèves et les accompagnateurs provenaient tous de l’école yeshiva de Flatbush, un lycée orthodoxe juif de Brooklyn.

h_02666771-512x295

La compagnie aérienne, Southwest Airlines, a déclaré que le groupe des « passagers non conformes » ne voulait pas rester assis, tandis que d’autres ont utilisé leurs appareils mobiles malgré les rappels à l’ordre des hôtesses de l’air.

Lorsque les élèves ont refusé de se conformer aux demandes de l’équipage, dont le capitaine, ils ont été invités à quitter l’avion, ce qui a retardé le vol de 45 minutes, a déclaré le porte-parole de la compagnie Brad Hawkins.

Selon Southwest Airlines, le groupe a violé les règles de sécurité.

Les élèves et les accompagnateurs ont quant à eux déclaré, que l’équipage « a complètement exagéré l’incident ».

«C’était une montagne pour rien du tout », a déclaré le professeur Marian Wielgus, l’un des accompagnateurs. « Les étudiants n’ont certainement pas fait ce que l’hôtesse a déclaré. C’est vraiment étrange. »

Wielgus a déclaré que les agents de bord étaient «méchants», avec des «réactions excessives» et «ont créé un incident qui n’avait pas lieu d’être ».

Pour recevoir les nouveaux articles de Tel-Avivre, une fois par jour, inscrivez-vous à notre Nouvelle Newsletter.

Elle a effectivement reconnu qu’un petit groupe d’étudiants à l’arrière de l’appareil étaient bavards et n’avaient peut être pas respecté les consignes de l’équipage, mais elle a considéré que la punition collective était une réaction vraiment excessive.

Jonathan Zehavi, un des étudiants, a ajouté  qu’ils ont été ciblés parce qu’ils étaient un groupe identifiable juif.

«Ils nous ont traité comme si nous étions des terroristes. Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça, je pense que si c’était un groupe d’enfants non-religieux, l’hôtesse de l’air n’aurait pas osé les expulser ».

Alexandra Mathiot pour – Tel Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here