Après des discussions qui se sont poursuivies tard dans la nuit, le gouvernement israélien a approuvé mardi matin le budget de l’Etat pour 2013 et 2014.

lapid

La proposition a été approuvée par une majorité des 21 ministres qui ont voté en faveur du plan budgétaire et un qui a voté contre, le ministre de l’environnement Amir Peretz.
En raison des nombreuses modifications apportées à la proposition au cours des discussions, il a été décidé d’ajouter une réduction de 2% cette année et de 3% supplémentaires en 2014 dans les budgets de tous les ministères, à l’exception de ceux de la défense, de l’éducation et du bien-être.
Il a également été décidé d’annuler un plan visant à imposer la TVA sur les touristes entrants, et d’augmenter la taxe sur les sociétés de 1,5% au lieu de 1%.
Lundi après-midi, après de longues discussions, le cabinet de sécurité a soutenu les plans pour une plus petite diminution que prévu dans les dépenses de la défense (3 milliards de shekels).
La décision de réduire le budget de la défense de 3 milliards de shekels modifie la demande du ministre des finances Yair Lapid de le réduire de 4 milliards de shekels. Le premier ministre Benyamin Netanyahou a souligné qu’une coupure moins importante était nécessaire parce que le financement de la défense était « essentiel à la sécurité d’Israël. »
Lundi soir, le président du Shass, Aryeh Déry, le ministre de l’éducation Shai Piron et Yair Lapid ont convenu que les diminutions prévues dans le réseau des écoles du Shass seront reportées pour le moment.
Les trois ont également décidé que la question sera examinée à nouveau quand le ministère de l’éducation aura mis en place un système éducatif parrainé par l’état pour les Haredim l’année prochaine. D’autres sources indiquent que le Shass a accepté d’enseigner des matières profanes dans ses écoles pour éviter les diminutions budgétaires, ce qui serait une première dans le monde haredi.
Le budget qui a été adopté mardi matin comprend des mesures telles que l’augmentation de 1,5% de l’impôt sur le revenu des particuliers, 1,5% d’augmentation de l’impôt des sociétés, une hausse de 1% de la TVA et une baisse des allocations familiales.
Le projet de budget sera soumis à la Knesset pour adoption avant la fin juillet.

Paula Chiche pour Tel-Avivre-

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here