Le ministre Naftali Bennett, chef du parti Bayit Yehudi, a envoyé un message dimanche soir aux familles des soldats de Tsahal tombés au combat. Dimanche soir, avant  le Jour de l’Indépendance (Yom Hatzmaout), Israël se souvient de ses soldats et commémore  le Jour du Souvenir (Yom Hazikaron).

naftali Bennett

« Chères familles,

Dans quelques heures, toute la nation d’Israël courbera la tête, en la mémoire de nos proches qui ne sont pas rentrés du champ de bataille. Partout le drapeau d’Israël flottera en berne…

Il n’est pas un de nous qui ne connaît pas un ami ou un parent qui ne soit pas revenu vivant de sa mission. Moi aussi, comme tant d’autres en Israël, j’ai perdu des amis, de vrais amis. Nous avons poursuivi nos vies, nous avons construit des familles, nous avons eu des enfants, mais eux sont restés là-bas.

Aujourd’hui, nous allons redevenir une grande famille, parce que chacun de ceux qui sont tombés était l’un de nous, chacun a donné sa vie pour nous, comme seule une famille est en mesure de protéger ses proches.

Nos ennemis ont compris cela depuis longtemps. Ils nous attaquent partout où ils le peuvent, les soldats, les enfants, les personnes âgées, juste parce que nous sommes juifs, simplement parce que nous sommes israéliens, parce qu’ils savent que nous sommes une grande famille. Ils voient cela comme une faiblesse. Ils ont tort. C’est notre force.

Quand Yom Hazikaron sera terminé, vous reviendrez à votre vie quotidienne et  à l’énorme vide qui a déchiré vos cœurs. Je vous promets que nous ferons tout notre possible pour rester encore après cette journée de deuil, une grande famille.

Nous travaillerons de toutes nos forces pour mettre fin à  la haine, à  la violence, à   la division, pour rester unis. Vos fils et vos filles sont dignes de cela.

Je vous promets qu’en tant que dirigeants israéliens, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger notre pays bien-aimé, afin que la mort de vos enfants ne soit pas vaine.

Que leurs mémoires soient bénies. « 

Traduit de l’hébreu – Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here