Après cinq ans de lutte, 53 Juifs qui prétendent être des descendants de la tribu biblique perdue ont quitté leur village d’Inde du nord pour monter en Israël : «Nous avons attendu ce moment depuis des centaines d’années» a dit l’un d’eux.

Aliyah Inde1Les Bnei Menashe  disent descendre des Juifs exilés de l’ancien Israël en Inde au VIIIe siècle avant J.-C.

En 2005, le grand rabbin d’Israël Shlomo Amar les avait reconnus comme une tribu perdue, et environ 1700 d’entre eux avaient émigré en Israël au cours des deux dernières années avant que le gouvernement ne cesse de leur donner des visas.

Israël a récemment infirmé cette politique, en acceptant de laisser le reste de 7200 Bnei Menashe immigrer.

Après l’acquisition de leur nouvelle citoyenneté au centre d’absorption de Givat Haviva, les nouveaux immigrants ont rejoint les 1.700 membres de leur communauté qui vivent déjà en Israël.

Zimra Danapa , 20 ans, qui a fait son aliyah lundi avec sa mère et sa sœur  a déclaré à Ynet : «J’ai réalisé mon rêve ».

«Après de nombreuses années d’espoir, je suis très heureuse d’être ici. Nous prévoyons de construire notre vie ici et de faire venir toute notre famille en Israël » a elle ajouté.

Aliyah Inde3«Israël est mon héritage. Israël est tout pour moi », a déclaré Ben Asher, 23 ans, qui est arrivé avec sa famille. «Nous sommes très heureux. Nous avons attendu ce moment depuis des centaines d’années. »

Asher prévoit de rejoindre l’armée israélienne très bientôt. « Je veux servir mon pays de toutes les manières possibles », a t-il dit.

Michael Freund, président de l’organisation Shavei Israël a déclaré que près de 300 autres hindous arriveront en Israël dans les prochaines semaines.

« Il s’agit d’une aliyah très émouvante », a t-il dit. « Ce sont  nos frères perdus qui rentrent chez eux. »

Freund a déclaré pendant le vol : « nous avons tous versé des larmes de joie, car cela fait  2700 ans que cette tribu s’était perdue. »

Freund a souligné que cette  immigration en Israël montre une fois de plus la puissance et la détermination de la foi juive.

En dépit d’être coupé des autres juifs pendant des centaines et des milliers d’années, ils n’ont jamais oublié qui ils étaient et où ils voulaient revenir. »

 

H.P Benhamou – Tel-Avivre.com-

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

Comments are closed.