Des missiles atteignent leur cible et détruisent des vies, les gazouis sont en liesse, ils font exploser un autobus, ils dansent et ils chantent. Mais encore plus haut avec les frères Trampolino, les gazaouis, depuis quelques jours baptisent leurs garçons de prénoms plutôt inattendus.

Muhammad al-Shafi’i Abu Nassat a nommé son fils,  né vendredi dernier « Fajr »  du nom du missile longue portée envoyé de la bande de Gaza vers Tel-Aviv. Abu Nassat, de  Gaza médias, rapporte que  c’est  sa façon d’exprimer sa gratitude à l’Iran, fournisseur officiel de Gaza en roquettes.

Amira Abu Assus a également nommé son petit garçon Fajr  et précise qu’elle l’avait décidé juste avant d’accoucher la semaine dernière. Elle ajoute que son fils, baptisé  ainsi aura un avenir radieux au sein du terrorisme palestinien, peut être même un grand chef qui sait !

Mais c’est Adham Murtaja qui remporte la roquette de la meilleure « nomination » en donnant encore  plus de chance à son nouveau né de devenir un grand terroriste.  Il l’a appelé  Ahmed Jabari !  le chef du Hamas militaire qui a été éliminé par l’armée israélienne au début de l’opération Pilier de défense. Quel avenir pour le pauvre enfant !

Murtaja a précisé (si nous ne l’avions pas compris) qu’il avait nommé son enfant Ahmed Jabari afin de prouver à Israël qu’à chaque fois qu’un terroriste est éliminé, il en pousse dix.

Si vous ne vous ne l’avez jamais fait cliquez sur ce lien  SVP  pour vous abonner à la Newsletter

Seul point positif dans tout ça,  le Hamas réussit plus ou moins à faire respecter le cessez-le-feu grâce à la loi islamique. Le Hamas a  publié un décret (une Fatwa) selon lequel il était interdit de violer le Cessez-le-feu.

Pourvu que ça dure !

 

H.P. Benhamou – Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly, PDF & Email