Plus qu’une autre ligne de vêtements, « comme il faut » c’est un mode de vie, avec une identité .

La marque a été fondée et lancée en 1988 par Carol Godin et Sybil Goldfiner, une féministe militante qui utilise également la mode comme un média pour parler de politique. Aujourd’hui le label »comme il faut « emploie plus de 60 femmes.

Mais un petit retour dans le passé s’impose afin de mieux saisir« la raison d’être »de la marque et de la créatrice, Sybil Golfiner. Il y a quelques années, en opposition à« l’abus de la consommation dans les grandes surfaces locales» et afin d’encourager l’émancipation des femmes et la créativité,« Ha beit ba namal »ou« maison dans le port »est née. Un espace de vente ,une galerie , un spa et un espace culinaire tous dédiés à la femme. En 2004 une collection capsule, sous la marque « les filles de la paix » est créé après quelques réunions de travail avec le centre Peres. Ces réunions ont lieu en présence des deux parties impliquées dans la création (Palestiniennes et Israéliennes) à l’ Hotel American Colony. Seul terrain « neutre » qui permettait aux deux « nationalités » de se recontrer sans soulever trop de questions politiques ou diplomatiques. Egalement, « Comme il faut » lance un nouveau concept, qui permet aux clientes de retourner leurs vieux vêtements à la boutique. Ainsi, l’argent gagné de ces ventes est distribué à des associations pour aider les femmes. Les vêtements sont présentés sur des portants écologiques et originaux. La collection été 2011 a été réalisée en contraste. On y retouve des mélanges et des jeux entre couleurs, formes, tissus, des couleurs douces comme l’ aqua, beige, corail, et des teintes telles que le bleu Marine, le Kaki et le noir. La collection d’été de 2012,s’est inspireé de Joan Mitchell. Ira Goldman et Efrat Ziv,ont créé une collection basée sur la technique de collage. Les prix sont élevés, certes,mais les vêtements le valent bien, ils sont souvent conservés et transmis de mères en filles. Je vous invite à découvrir toute la collection et peut-être prendre un café au beit hanamal, le restaurant-café de comme il faut à Tel-Aviv.: http://www.comme-il-faut.com

Hava Ariel Benhaim sur Eve magazine

Print Friendly, PDF & Email