Si vous avez fait votre Alyah ou si vous avez tout simplement décidé de profiter de vos vacances pour investir dans l’immobilier en Israël, voici quelques infos qui pourront vous être utiles.

Tout d’abord, rassurez vous la maîtrise ou non de l’hébreu ne sera pas un handicap.

Pour 2 raisons : La première est que le nombre d’agents immobiliers francophones est très élevé sur Tel Aviv  notamment dans le carré magique tant recherché par la clientèle ….française!,

La seconde est que la clientèle française est très attendue et convoitée car elle compte parmi les plus actives en terme d’acquisition immobilière en Israël.

Vous trouverez donc la plupart des agences immobilières « francophones » sur les rue Ben Yehuda, Dizingoff ou dans les rues avoisinantes.

Nous vous conseillons de contacter nos partenaires qui sont gage de sérieux, de réactivité, de fiabilité et de professionnalisme. Cliquez sur l’image pour découvrir leur site internet


Laurence-Zemour 200ec nadlan– elyfridmanj&j 200

Le bouche à oreille est sans aucun doute la meilleure façon de tomber sur la bonne agence (diversité de l’offre, sérieux  réactivité…).

Pour vous permettre de vous faire une idée  des prix du marché de l’immobilier de Tel Aviv, nous avons calculé à partir des annonces publiées sur le site yad2 le prix moyen au m2 proposé dans les principales rue de Tel Aviv.

Quelques soit la manière dont vous compter entreprendre vos recherches, il faut que vous gardiez à l’esprit 3 points:

1/ Les modalités des transactions immobilières en Israël sont définies par contrat et non par des lois. Il faut donc que celui-ci soit le plus précis possible car c’est lui qui fera foi en cas de litige.

2/ L’acteur le plus important pour vous au moment de votre investissement est votre avocat! C’est lui qui pourra définir si tout est véritablement en règle et vous donner le feu vert pour poursuivre vos démarches. Il faut donc choisir son avaocat au début de la transaction. C’est d’autant plus important en Israël qu’il existe plusieurs formes d’enregistrement des biens immobiliers (pour des raisons liées à l’histoire de la construction de l’Etat d’Israël). Lui seul pourra vous dire si l’opération est  possible ou non.

3/ Il n’existe pas de clause suspensive en Israël, donc avant de signer quoique se soit, si vous avez besoin d’un emprunt, obtenez l’accord de la banque. Sachant que celui-ci est soumis à la visite du bien par leur expert et que son montant dépend de  l’estimation que ce dernier en fera.

Bonne Visite!

 

Print Friendly, PDF & Email