Le cabinet Corona s’est réunit aujourd’hui (lundi) pour approuver la suite de la stratégie de sortie du confinement et  préparer les mesures à appliquer pour la fête de  Pourim. 

Le plan proposé par le responsable Corona lors de la réunion prévoit notamment:

• l’interdiction des carnavals, défilés et événements publics,

• La limitation des convives pour les repas de pourim au noyau familial (parents/enfants)

• dans les synagogues : la séparation de l’espace par des cloisons, chaque espace cloisonné ne pouvant accueillir que  10 personnes, avec un maximum de100 personnes au total dans la synagogue

• la fermeture au public de la tombe du rabbi Shimon Bar Yochaï -Chaque année environ 40 000 personnes se rendent en pèlerinage sur sa tombe.

Les échanges sont restés vifs entre les participants sur les autres sujets et notamment concernant l’ouverture des commerces et le retour a la normal du système éducatif.

Beny Gantz souhaite avancer l’ouverture des commerces et centres commerciaux prévue pour le 23 février, Netanyahou reste ferme sur sa position de ne pas ouvrir plus rapidement.

Le ministre de la santé et de l’éducation maintiennent une position prudente pour le retour à la normale dans le système éducatif.

Deri a questionné les experts sur les chiffres relatifs à l’hospitalisation des enfants-  « Pouvez-vous me donner le chiffre des enfants qui ont été à l’hôpital? Des dizaines? Des centaines? Des milliers? ».

Les experts ont fait part en réponse de leur crainte de voir une augmentation des cas chez les enfants même si aujourd’hui ils s’agit de nombre très faibles.

« Tout ce que nous proposons ne se fait pas par aveuglement, l’affirmation qui nous attribue de ne se focaliser que sur les risques sanitaires est fausse. L’ouverture progressive sert l’économie. Une ouverture rapide entraînera une autre fermeture, ce qui est mauvais  pour l’économie et la société. « Si quelqu’un m’avait dit il y a deux mois que dans une telle situation nous ouvririons l’économie, je lui aurais dit qu’il était fou. Mais nous le faisons. Nous prenons tous les critères en compte.  » a expliqué le responsable Corona.

De son côté le ministre du Tourisme a également soulever à nouveau la question d’Eilat et de la mer Morte, qui souffrent de manière dramatique des fermetures des hôtels et de l’absence de touristes. « 




Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here