Comment l’Inde est-elle passée d’environ 100 000 nouvelles infections par jour à 8 000 infections par jour?  Le mystère entourant la forte baisse des cas de corona en Inde intrigue de nombreux scientifiques qui se demandent ce qui a permis de juguler le virus et qu’elles leçons en tirer pour les autres pays?

En septembre de l’année dernière, l’Inde était en passe de devenir le pays accussant le plus grand nombre de cas Corona.  Pendant plusieurs jours consécutifs, le nombre d’infections n’a fait qu’augmenter.  De manière constante, au cours du mois de septembre, il y eu plus de 80 000 nouveaux cas corona par jour et le pic de 100 000 nouvelles infections a même était atteint.  Les hôpitaux ont été surchargés et l’économie du pays s’est détériorée en provoquant une grave récession.

Puis soudainement, la tendance s’est inversée.  En novembre, le nombre d’infections a chuté de moitié (environ 40000 cas par jour) et le mois dernier, les chiffres se sont stabilisés à un niveau d’environ 8000 cas par jour pour un pays qui compte 1,4 milliard habitants.  En Israël, on déplore environ 8000 nouveaux cas quotidien et ce depuis plusieurs semaines pour 9 millions d’habitants.
Cette chute incroyable du nombre de cas dans ce laps de temps est un mystère.

Bien sûr, la première raison à laquelle on pense est un nombre de tests faible ou pas suffisamment fiable mais les experts écartent l’hypothèse.  Les données des hôpitaux en Inde indiquent une diminution du taux d’occupation des unités de soins intensifs et il semble que, selon tous les paramètres connus, il y ait effectivement une diminution du nombre de cas.  La vaccination ne peut pas non plus en être la cause puisqu’elle a commencé en Inde bien après la baisse de la contamination.

Alors, qu’elle est donc la recette indienne et est-elle duplicable à d’autres pays? 


Les scientifiques pensent que les raisons sont multiples et que c’est dans leurs combinaisos que se trouve la réponse: Port stricte du masque, respect des gestes barrière, discipline civique, respect des directives, conditions météorologiques, système immunitaire renforcé, démographie…

L’Inde, comme Israël, est l’un des seuls pays à avoir rendu les masques obligatoires à la fois dans les espaces ouverts et fermés avec en sus une amende pour les contrevenants à qui la police « offre » aussi un masque.


Lorsqu’une personne passe un appel téléphonique en Inde, au lieu d’entendre une tonalité, elle a le droit à des messages du gouvernement qui lui rappellent de se laver les mains et de mettre un masque.  Un soin particulier semble être apporté pour rappeler aux citoyens à quel point il est important de maintenir l’hygiène pour éviter les infections. Par ailleurs depuis le début de la campagne de vaccination les institutions publiques s’assurent d’appeler les gens à se faire vacciner.

Autre explication : la météo qui dans la plupart du pays offre un temps chaud et humide.  Selon les scientifiques, les gouttelettes tombent au sol plus rapidement par temps chaud et humide, un effet qui ralentit la propagation du virus.  On sait par ailleurs que d’autres virus de la famille corona comme le rhume se développent davantage dans des environnements froids et secs. 
.

L’Inde est confrontée à de nombreuses autres maladies, peut-être plus que tout autre pays: le paludisme, le choléra, la typhoïde, la dengue et l’hépatite. Les indiens auraient donc ainsi renforcé leur système immunitaire et augmenté leur résistance au virus corona.  Il existe même des études qui soutiennent cette hypothèse.  Selon l’une d’elle, la pandémie sevirait moins dans les pays à faible revenu moyen, où les résidents ont moins accès aux services de santé, à l’hygiène et à l’assainissement.

Autre explication : la jeunesse de la population indienne. Seulement 6% des personnes ont plus de 65 ans. Plus de la moitié de la population a moins de 25 ans. On sait que les jeunes sont moins atteint par les formes graves de la Covid et sont donc moins victimes de la mortalité.

Le Dr Daksha Shah, épidémiologiste et responsable de la santé adjoint à Mumbai, pense qu’il y a peut-être eu une souche particulière de corona en Inde, similaire à la souche britannique et sud-africaine, qui a provoqué une augmentation du nombre de cas en septembre mais les experts ne savent pas pourquoi elle a disparu.

Il faudra probablement du temps avant d’élucider le mystère indien.  D’ici là, l’Inde espère que sa situation sanitaire se stabilise complètement au moins jusqu’à ce que la majeure partie de la population soit vaccinée et mieux protégée contre le virus.

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here