Émeutes à Bnei Brak :  Hier soir, Alors qu’il sortait de la réunion du conseil municipal convoqué en urgence suite aux violences policières contre la communauté ultra-orthodoxe, le maire de la ville, Avraham Rubinstein et son adjoint Hanoch Zeibert ont violemment été attaqués par des adolescents. Les jeunes manifestants leur ont lancé des pierres, des explosifs et des œufs , les agents de sécurité ont été contraints d’utiliser du gaz poivré pour éloigner la foule.

Quelques instants plus tard, des feux ont été allumés dans plusieurs rues de la ville et la circulation bloquée par les manifestants.

Les violences sont encore montées d’un cran pendant la nuit lorsqu’un chauffeur de bus a été attaqué et a dû être emmené à l’hôpital Tal Hashomer pour être soigner pour des blessures légères. Son bus a ensuite été incendié par les manifestants. De peur que le bus n’explose, les occupants des maisons voisines ont été évacués jusqu’à l’intervention des pompiers.

Ce n’est que plus tard dans la soirée que les forces de sécurité ont réussi à évacuer la foule en utilisant des grenades assourdissantes. Le syndicat des conducteurs d’autobus a qualifié ces violence d’actes terroristes .

La police s’attend à de nouvelles manifestations violentes mercredi à l’occasion des célébrations de la fête de Tu Bishvat. selon les sources policières plusieurs événements devraient être organisés en dépit des interdictions liées au troisième confinement actuellement en vigueur en Israël. Ces évènements et manifestations organisés par certains hassidim, et pas seulement les extrémistes, auxquels participeront selon les estimations des centaines, voire de milliers de personnes donneront lieu sans aucun doute à de nouveaux affrontements avec la police.

Ces émeutes dans la ville ont commencé hier après-midi, lorsque des centaines de jeunes de la faction de Jérusalem ont bloqué les routes de Bnei Brak, brûlant des poubelles et jetant des objets explosifs sur les bus pour protester contre la fermeture des établissements d’études et d’enseignement de la Torah dans la ville conformément aux directives de lutte contre la pandémie de Corona.

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here