La campagne de vaccination menée par Israël pourrait permettre d’apporter rapidement des résultats à grande échelle sur l’efficacité du vaccin.

Aujourd’hui Israël vaccine toutes les 4h l’équivalent du nombre de personnes testées dans le cadre des essais cliniques de la phase 3 du laboratoire Pfizer, soit environ 25000 personnes.

Les données relatives à l’efficacité du vaccin Pfizer n’étaient basées jusqu’à présent que sur les essais cliniques conventionnels et commun à tous les vaccins effectués par les laboratoires.

L’institut de recherche KSM a examiné les données d’infection de 430 000 individus ayant reçu la première dose du vaccin Pfizer contre le Corona dès les premiers jours de la campagne de vaccination.

KSM a découvert que le vaccin corona de Pfizer est efficace pour prévenir l’infection à partir du 13e jour après avoir reçu la première dose.

KSM a utilisé les données réelles des 430 000 premiers vaccinés du Maccabi HMO, et a examiné le pourcentage des personnes infectées dans les premiers jours après avoir reçu la première dose, lorsque le vaccin n’est pas encore efficace. 
Ensuite, ils ont comparé ces données avec le pourcentage d’infections au 13e jour – et ont constaté que le pourcentage d’infections avait chuté de 60%.

Ce sont des résultats encourageants, mais l’enquête soulignent toutefois qu’il y avait encore des cas de personnes infectées même après que les 13 jours s’étaient déjà écoulés depuis la première dose.

Les chercheurs insistent sur le fait que, même après avoir reçu la première dose, les règles de distance sociale et le port du masque doivent être respectées.

Ils rappellent en outre que pour obtenir l’efficacité maximale du vaccin (95%, comme l’a déclaré Pfizer), il faut recevoir la deuxième dose du vaccin et attendre au moins une semaine.

Dans le même temps, le chef des services de santé publique au ministère de la Santé, a déclaré hier dans un briefing « nous avons dépassé le seuil de mille patients difficiles et critiques dans les hôpitaux – 17 pour cent d’entre eux avaient reçu la première dose du vaccin.

Elle a ajouté: «Toutes les données que nous examinons, ainsi que le nombre de personnes qui sont tombées malades après avoir reçu un première dose, ne nous surprennent pas. L’efficacité à 95% du vaccin est liée à la deuxième injection ».

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here