Plusieurs tirs de roquettes se sont produits dans le quartier résidentiel de la ville de Sderot au cours des deux dernières semaines – Rapporté dans un journal libanais : le Hamas menace de poursuivre les tirs et n’a pas peur de l’escalade – Le porte-parole de Tsahal déclare que le complexe militaire du Hamas a été ciblé – Le Ministre de La Défense a co’voqy les membres du Conseil de sécurité.

Samedi dernier, une roquette a été lancée depuis Gaza et des débris ont été détectés dans la cour d’une maison à Sderot. Le dôme de fer a intercepté deux autres roquettes lancées depuis la bande de Gaza. Ce dimanche, des dizaines d’incendies ont éclaté.

L’alerte a retenti à Ashkelon et au Kibboutz Zikim, au sud de la ville après qu’une roquette ait été lancé depuis Gaza ne provoquant aucun blessé. La roquette a explosé dans une zone ouverte au Conseil régional d’Ashkelon Beach. 

Environ une heure plus tard, Tsahal a commencé à attaquer la bande de Gaza. Dans l’ombre de l’escalade, le ministre de la Défense, Benny Ganz a convoqué les chefs du Conseil de sécurité pour une discussion spéciale aujourd’hui à Tel-Aviv.

« Il y a peu de temps, des avions de chasse et des avions de Tsahal ont attaqué un certain nombre de cibles terroristes du Hamas dans la bande de Gaza. 

L’attaque a été menée en réponse aux tirs de roquettes de la bande de Gaza en territoire israélien en début de soirée et aux ballons incendiaires pendant la journée. »

Porte parole de Tsahal. 

Au cours de l’attaque, une des unités des forces spéciales de l’organisation terroriste du Hamas a été attaqué. 

« Nous n’accepterons pas non plus d’être pris pour cible. Nous exigeons qu’Israël frappe le Hamas afin d’arrêter ces incidents. »

a souligné le maire d’Ashkelon. 

 Le journal libanais Al-Ahbar a rapporté hier que le Hamas avait présenté une série de demandes en échange du retour au calme dans le Sud. Une délégation égyptienne s’est rendue à Gaza hier pour tenter de ramener le calme dans s la région. Le Hamas a menacé et affirmé ne pas avoir peur d’une escalade.

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here