Une escouade de terroriste a été envoyée par le Hezbollah aux frontières libanaises – Il n’y a pas eu de victimes – Netanyahou et Gantz interrompent leur réunion pour étudier la solution sécuritaire aux frontières syriennes et libanaises.

Ce 27 juillet, une attaque sur le Mont Dov à quelques mètres au-delà de la ligne bleue en territoire israélien a été déjouée selon les FDI. Une région qui borde la Syrie connue également sous le nom de Fermes de Shebba. Les tirs contre les quatre terroristes ont amené ces derniers à fuir vers le Liban. Aucun blessé n’a été déclaré du côté des forces armées et des résidents par l’armée israélienne. La partie libanaise a également signalé qu’il n’y avait pas eu de victimes du côté du Hezbollah. 

Le Hezbollah a démenti être à l’origine de toutes confrontations ou fusillades avec Israël.

Pourtant, la Douzième chaîne de télévision a déclaré que des explosions avaient été entendues dans la région. Une activité aérienne a également été signalée. 

Le premier ministre et le ministre de la Défense se sont réunis d’urgence en ajournant la réunion du gouvernement qui avait lieu au même moment, pour s’entretenir avec le chef d’état-major, Aviv Kochavi. 

« Nous faisons face à un situation sécuritaire compliquée ». 

Benjamin Netanyahu

Netanyahu et Gantz ont alors organisé une discussion sur la sécurité à la Kirya à Tel Aviv. 

Selon Tsahal, il s’agit d’une réponse de l’organisation terroriste au raid qui a eu lieu en syrie la semaine dernière. Toujours selon Tsahal, cette tentative d’infiltration est aussi en lien avec la volonté de l’Iran de s’établir aux frontières israélo-syriennes. 

Le premier ministre a déclaré qu’il considérera le Liban et le Hezbollah responsables de toute attaque sur son territoire et sera prêt à tout scénario.

Quant au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, il affirme qu’il ne se contentera pas de blesser les soldats en représailles de l’attaque israélienne en Syrie la semaine dernière. Il prolifère des menaces d’attaque soit par la frontière libanaise ou depuis la Syrie par l’intermédiaires des différentes branches terroristes. 

La semaine dernière, une alerte avait été lancée et des routes avaient été bloquée près de la Syrie et du Liban. Le Hezbollah a promis ces dernières années qu’il répondrai à toute assassinat d’un terroriste. Ce fut le cas, par exemple, il y a environ un an dans la région d’Avivim lorsque le Hezbollah avait tiré un missile sur une ambulance des FDI.

Les craintes des deux camps se ressentent. Le Premier ministre libanais met en garde:

« Nous craignons une détérioration de la situation en raison des tensions à la frontière avec Israël »

Une détérioration de la situation avec le Liban serait problématique dans le contexte actuel de crise du Coronavirus. Par conséquent la mission de Tsahal est de trouver une solution qui combinera gestion des risques et dissuasion dans un effort à contrer la guerre. 

Hassane Diab

Marine Nicolau

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here