Selon le Bureau central des statistiques, il y a eu une forte augmentation du nombre de nouveaux immigrants en Israël, dont 73,8% des pays de la CEI, 7,6% des États-Unis et 6,8% de la France. 

Le bureau central des statistiques (CBS) a publié son compte rendu sur l’année passée. En 2019, Israël a enregistré 33247 nouveaux immigrants (olim hadachim); une forte augmentation de 18.1% par rapport à 2018. 
Selon les données du CBS, depuis la création de l’état, 3,3 millions de personnes ont immigré en Israël dont 44.3% depuis 1990.

73.8 % des nouveaux olim en 2019 provenaient principalement de Russie et d’Ukraine. Alors que 7.6% venaient des Etats-Unis et 6.8% de France.  


Le pic de la vague d’immigration en provenance de France a eu lieu en 2015 lorsque 6628 français ont immigré en Israël. En 2019, la baisse de l’immigration française s’est poursuivie avec 2227 olim soit moins 8% par rapport à l’année précédente.


Parmi les villes en tête de l’accueil des olim figurent Tel Aviv avec 13%, Netanya avec 12%, Haïfa 9% et 8% pour Jérusalem. 

En 2019, les jeunes olim de 18 ans et plus ont un niveau d’études plus élevé que les années précédente. 69.9% d’entre eux sont détenteurs d’un diplôme d’études supérieures.


2020 devrait connaître une baisse considérable du nombre d’immigrants suite aux difficultés administrative pour l’obtention des documents nécessaires à l’alyah en raison du ralentissement de l’activité administratives liées à la crise du coronavirus.

Entre mars et juin 2020, la baisse de l’alyah est de 44.6% par rapport à la même période en 2019.

L’âge médian des olim est plus élevé chez les européens que le reste des olim: 36.9 ans tandis que l’âge médian des immigrés d’Asie était de 33.6 ans. 

Les femmes s’installent davantage en Israël que les hommes avec un pourcentage également plus élevé de femmes divorcées. 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here