Les hôpitaux de Paris signalent plus de 1 000 cas par jours. 16 pays comme Israël et les Etats-Unis ne sont plus autorisés à se rendre en France. Un test devra être effectué par les citoyens Français à l’aéroport en provenance d’un de ces pays

Alors que le Ministère de la Santé a déclaré une augmentation journalière des cas, le gouvernement a décidé de prendre de nouvelles mesures concernant ses frontières. 

Le Premier Ministre, Jean Castex a déclaré le 24 juillet 2020 à Roissy Charles de Gaulle, un renforcement des mesures de contrôles.  

Cette décision a été prise par le Conseil de défense et de sécurité nationale sous la présidence du Président de la République suite à une augmentation massive des cas.

En France à ce jour, plus de 177 000 cas ont été enregistré dont 67 000 considérés comme actifs. Cela a conduit la France à répertorier 16 pays dont l’accès serait limité où la circulation virale est particulièrement forte. On compte parmi eux, les Etats-Unis, l’Algérie, le Panama, l’Inde, le Koweït, la Turquie, Oman, le Brésil et Israël. L’entrée en France des ressortissants de ces pays n’est plus autorisée sauf s’ils sont également détenteurs de la nationalité française. 

Seul les citoyens Français ou résidents permanents en France pourront entrer. Les voyageurs effectueront un test avant l’embarquement dans les avions correspondants.  

La France a décidé de généraliser les tests à l’arrivée au plus tard le 1er Aout car dans certains pays il n’existe pas encore de stratégie de dépistage et que l’accès au test est difficile. Dans le cas où un voyageur est positif, il sera isolé durant une période de 14 jours. Ce dispositif de “ quatorzaine “ est déjà mis en place en Israël depuis des mois. 

Le Consulat général de France à Tel Aviv a apporté quelques modifications le même jour, sur le site du gouvernement. Les rendez-vous seront limités à certaines demandes dans des cas purement nécessaires ou d’urgence. 

Marine Nicolau

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here