Une enquête de l’Université de Tel Aviv publiée par Israël Hayom a montré que seulement 2,5% de la population israélienne, soit 200 000 personnes, seraient immunisées contre les coronavirus sachant que la plus part des personnes infectées n’ont présenté aucun symptôme.

L’enquête sérologique, menée en coopération avec le Magen David Adom et le Centre israélien de contrôle des maladies au ministère de la Santé, a porté sur 1700 individus randomisés dans toutes les régions du pays.

Selon le professeur Daniel Cohen chargé de la gestion des pandémies et qui dirige l’École de santé publique de l’Université de Tel Aviv, le chiffre de 200 000 personnes indique qu’Israël est loin de l’immunité collective qui se situe entre 50 et 60% de la population contaminée soit au moins 4 millions de gens. Compte tenu des résultats, les chercheurs ont suggéré de maintenir les restrictions actuelles afin de prévenir une nouvelle épidémie.

En outre, le taux d’infection le plus élevé s’est constaté auprès d’une population de la tranche d’age 40-60 ans dans laquelle 3,5% des personnes testées présentaient des anticorps contre le coronavirus. À Jérusalem, plus de 3% des personnes testées avaient des anticorps alors que dans la région de Haïfa le ratio n’était que de 1%.

Des enquêtes similaires effectuées à travers le monde montrent que c’est entre 1% et 6% de la population qui possède des anticorps au coronavirus.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here