Tous les restaurants, bars et hôtels doivent rouvrir demain en Israël. Mais comme partout dans le monde, les restaurateurs et les hôteliers israéliens sont très préoccupés par la réouverture de leurs entreprises après un confinement de plus de deux mois imposé par le gouvernement. Le constat est rude. D’une part, de nombreux hôtels resteront fermés pour cause de tourisme étranger encore interdit en Israël et d’autre part, les professionnels du secteur estiment qu’un tiers des restaurants et cafés du pays fermeront définitivement d’ici la fin de l’année.

Demain, après deux mois et demi de fermeture imposée, les hôtels, les restaurants et les cafés seront autorisés à rouvrir leurs portes mais en conformité avec les nouvelles réglementations du ministère de la Santé, qui n’ont pas, pour l’heure, été définitivement approuvées par le gouvernement.

La chaîne Dan, qui compte 17 hôtels à travers le pays, n’ouvrira que ses succursales d’Eilat et de Césarée (des hôtels qui hébergent généralement une clientèle principalement israélienne). Selon Ronen Nissenbaum, le PDG de Dan Hotels, l’ouverture des hôtels qui accueillent en majorité des touristes étrangers, comme celui de Jérusalem, ne sont pas rentables.

« Tant que les touristes qui souhaitent voyager en Israël devront subir un confinement obligatoire de deux semaines, nous ne pourront pas ouvrir« , a-t-il confié au Yediot haronot avant d’ajouter que l’industrie hôtelière mettrait deux à trois ans pour retrouver la même capacité de travail qu’avant l’épidémie de COVID-19.

En outre seule une petite partie des hôtels du pays devrait rouvrir ce mois-ci, le tourisme local à lui seul ne suffisant pas à justifier la réouverture de la majorité des établissements.

Concernant le secteur de la restauration, l’état des lieux est encore pire. Le chef du syndicat des restaurateurs, Shai Berman, a estimé qu’environ 4 500 des 14 000 restaurants du pays fermeront définitivement d’ici la fin de l’année. Selon lui, après l’engouement du dé-confinement, lorsque l’excitation initiale disparaîtra, le public israélien se fera plus rare et ne sera pas compensé par les touristes étrangers.

Sans compter que même si, pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore publié les réglementations définitives concernant la réouverture des restaurants, ceux-ci devront disposer leurs tables espacées d’au moins 2 mètres et vérifier la température des clients à l’entrée.

Le personnel du restaurant devra évidemment maintenir une hygiène stricte avec des distributeurs de gels hydroalcoolique en libre service et les serveurs porteront des masques.

Par ailleurs, les clients devront effectuer obligatoirement une réservation et signer une déclaration de santé. Le personnel en cuisine ne sera pas tenu de porter des masques mais la vaisselle devra être lavée à une température supérieure à 72 degrés Celsius.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here