Depuis ce week-end, les températures en Israël ont dépassé les 40 degrés alors, même si les plages ne devaient rouvrir que le 20 mai, des milliers d’Israéliens les ont envahi en contrevenant massivement aux réglementations visant à contrôler la propagation du coronavirus.

Les Israéliens sur la plage de Tel Aviv, alors que les températures grimpent à 40 degrés le 16 mai 2020. Photo de Miriam Alster / Flash90

Les plages d’Israël ne devaient rouvrir que ce mercredi 20 mai avec le respect des règles de distanciation sociale en place. Mais les températures en Israël en avaient décidé autrement et, dès vendredi et samedi, sous une chaleur accablante, tous les Israéliens se sont rués sur le sable (pour la plus part sans masque) pour se rafraîchir alors qu’aucun sauveteur n’était présent.

La police qui patrouillait le long des plages de Tel Aviv a arpenté à pieds des dizaines de kilomètres de cotes en promettant d’infliger des amendes de 500 shekels aux contrevenant de la baignade mais, au final, elle n’a puni personne, seul les haut-parleurs appelaient régulièrement les nageurs à sortir de l’eau.

« La ville n’a pas les effectifs pour appliquer les réglementations en raison du trop grand nombre de citoyens qui sont chamboulés par des règles trop changeantes » a déclaré la municipalité de Tel Aviv dans un communiqué en ajoutant aussi : « L’annonce par le gouvernement de l’ouverture des plages dans quelques jours a évidement contribué à ce que les gens s’y rendent plus tôt en raison de la canicule».

Il est important de préciser que si le gouvernement a autorisé l’ouverture des plages le mercredi 20 mai c’est que la situation sanitaire s’améliore. Cependant quelques cas d’infections sont encore à déplorer chaque jour dans le pays, personne n’affirme encore que le virus a disparu et aucune expertise sérieuse sur la contamination par l’eau de mer n’a été jusqu’à présent effectuée. Seuls certains biologistes affirment que le sel de la mer diminuerait la charge virale du Corona mais rien n’a été confirmé par les autorités sanitaires.

Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here