Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a atterri ce matin en Israël afin de s’entretenir avec Netanyahou et Gantz sur le projet d’extension de la souveraineté d’Israël en Judée Samarie conformément au plan de paix américain mais aussi sur la menace iranienne et le combat face au Coronavirus. C’est le premier déplacement à l’étranger du secrétaire d’Etat américain en près de deux mois.

Exempté de quarantaine obligatoire, Mike Pompeo ne restera que 24 heures en Israël, il s’est rendu directement à Jérusalem.

Le futur gouvernement israélien Netanyahou/Gantz prévoit le dévoilement à partir du 1er juillet d’une stratégie de mise en oeuvre du plan de paix américain, présenté en janvier à Washington par le président Donald Trump dans le but de débloquer le conflit israélo-palestinien.

En outre, le projet prévoit l’extension de la souveraineté israélienne dans la vallée du Jourdain et sur 30% des territoires de la Judée Samarie, de faire de Jérusalem la capitale « indivisible » de « l’Etat juif » mais aussi la création d’un Etat palestinien unifié réunissant 70% de la Judée Samarie connectée par une liaison avec la bande de Gaza.

Même si ce plan a été concocté par les américains, Mike Pompeo a précisé à la presse israélienne: « La décision sera prise par Israël et je veux savoir ce que le nouveau gouvernement pense à ce sujet ».

Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here