Israël a enregistré sa plus faible augmentation quotidienne de nouveaux cas de coronavirus en deux mois.

En tout, depuis le début de l’épidémie, 16 477 Israéliens ont été touchés par le virus. Selon le ministère de la Santé, 11 430 personnes se sont complètement rétablies de la maladie et 4 795 patients sont actuellement encore malades. 74 personnes sont dans un état grave dont 65 d’entre elles sous ventilation. 252 personnes sont malheureusement décédées.

Après les mesures de de-confinement progressives entamées par l’Etat d’Israël depuis le 3 mai, tous les voyants restent au vert. Le taux d’attaque du virus reste faible. Le 18 mars dernier, Israël enregistrait 118 nouveaux cas pour ce seul jour puis au plus fort de la pandémie, c’était 729 malades déclarés infectés pour le seul 4 avril. Aujourdhui, le ministère de la Santé déclare seulement 23 nouveaux cas en 24 heures. Le rythme de la contagion, c’est à dire le nombre de jours qu’il faut pour doubler le nombre total de malades est aussi en baisse. Et enfin le nombre de malades dans un état grave baisse aussi tous les jours.

Dans les territoires, les données sont également bonnes. En Judée Samarie, et à Jérusalem-Est, 547 personnes ont été testées positives et deux personnes sont mortes. Dans la bande de Gaza, sur seulement 20 personnes diagnostiquées, 12 ont deja guéri.

En conséquence, le gouvernement israélien a approuvé une série de nouvelles mesures pour assouplir les restrictions dont notamment l’autorisation de la prière en groupe, la réouverture des magasins, le retour à l’école pour les maternelles mais aussi des amendes pour ne pas porter de masques dans l’espace public. Nous venons aussi d’apprendre qu’ à partir de ce lundi, les Israéliens rentrant de l’étranger seront désormais autorisés à s’isoler eux-mêmes chez eux pendant 14 jours sans être obligés de séjourner dans les hôtels dédiés au confinement.

Par ailleurs, le public peut désormais s’asseoir ou marcher dans les parcs ou les terrains de jeux et profiter des équipements d’extérieur en maintenant la distanciation sociale requise de deux mètres. Les municipalités devront surveiller l’hygiène des infrastructures.

La France pour sa part vit ce lundi son premier jour de dé-confinement partiel et contrôlé. Le pays enregistre la mort de 70 personnes sur les dernières 24 heures mais c’est son plus faible bilan quotidien depuis le début du confinement le 17 mars. Le bilan total depuis mars s’élève désormais à 26 380 décès et 2 776 cas graves en réanimation. Mais au moment où la France, la Belgique et l’Espagne entre dans le dé-confinement, l’Allemagne enregistre quant à elle, des signaux inquiétants, quelques jours après avoir décrété le début du retour à la normale. L’Institut national de virologie fait état d’une hausse du taux d’infection (R0), passé de 0,7 à plus de 1 en quelques jours seulement. Des nouveaux foyers de contamination ont été signalés dans des maisons de retraite et des ateliers de transformation industrielle de viande.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here