Le parti Yamina de Naftali Bennett et d’Ayelet Shaked a officiellement publié ce matin une annonce indiquant qu’il ne ferait pas partie du gouvernement Netanyahou Gantz en raison d’une part « du virage à gauche du nouveau gouvernement dirigé par Netanyahou » et d’autre par « du manque de respect flagrant de ce dernier pour les électeurs de Yamina« , « Nous avons décidé de siéger dans l’opposition pour mieux servir le public« , indique le communiqué.

En outre, le parti de Bennett a déclaré qu’il souhaitait représenter une « véritable alternative de droite » par rapport au Likoud et se préparerait ainsi à « la période post-Netanyahou » en affirmant que ce lendemain adviendrait « dans les six mois« .

« Nous représenterons une droite qui n’est pas prête à vendre le système judiciaire à la gauche pour sa survie personnelle, une droite qui n’est pas prête à s’incliner devant le Hamas et Abu Mazen [Mahmoud Abbas], une droite vraiment engagée dans le développement des territoires de Judée Samarie, une droite qui ne solde pas l’économie israélienne à Amir Peretz et à la Histadrout  » a expliqué le communiqué.

En revanche Bennett a affirmé que le parti soutiendra le gouvernement « sur l’application de la souveraineté israélienne en Judée Samarie à condition que la loi ne reconnaisse en aucun cas, explicitement ou implicitement, la création d’un État palestinien« .

En réponse le Likoud a déploré la decision de Yamina qu’il n’impute qu’au seul prétexte de ne pas avoir été comblé dans ses demandes ministérielles. Pour le Likoud, Yamina doit « reconsidérer ses positions en faisant preuve de responsabilité nationale pour faire parti du premier gouvernement de l’histoire du pays à appliquer la souveraineté sur la Judée et la Samarie« .

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here