Le pays sort doucement mais surement du confinement pour atteindre un objectif de retour à la vie normale d’ici la mi-juin, a déclaré Netanyahou.

Hier dans son discours le Premier ministre s’est félicité d’une première victoire du pays contre le virus en évoquant des résultats probants depuis le 18 mars, date du début de confinement (peu de personnes infectées et peu de décès par rapport aux pays occidentaux développés). Netanyahou a aussi loué la population israélienne qui a su, selon lui, se montrer responsable et résiliente sur le confinement mais également observante des règles d’hygiène et de distanciation sociale.

Cependant Netanyahou a aussi expliqué que le dé-confinement dépendrait d’une analyse quotidienne de trois données….

Premier critère: le taux d’attaque du virus doit rester faible. Le 18 mars dernier, Israël enregistrait 118 nouveaux cas pour ce seul jour puis au plus fort de la pandémie, c’était 729 malades déclarés infectés pour le seul jour du 4 avril.

Hier il y avait 30 nouveaux malades, un excellent résultat selon Netanyahou, mais si ce nombre remontait et dépassait 100 alors Israël reviendrait au confinement, a déclaré le Premier Ministre.

Deuxième critère: Le rythme de la contagion, c’est à dire le nombre de jours qu’il faut pour doubler le nombre total de malades. Au sommet de l’épidémie, il fallait 3 jours pour doubler le nombre de personnes infectées et aujourd’hui, il faut 31 jours. Si ce nombre dépassait 10 jours Israël reviendrait alors au confinement.

Troisième critère: Peut-etre le plus important, c’est le nombre de malade graves. Aujourd’hui, il y a 90 malades dans un état grave et si ce nombre dépassait 250 alors le pays stopperait alors son de-confinement pour « recalculer sa trajectoire » selon les propres mots du Premier ministre.

En outre, un certain nombre de contrainte ont encore été levées. Seuls les mesures d’hygiène, la distanciation sociale de 2 m et le port du masque dans l’espace publique, restent obligatoires. A ce jour la limite de 100 mètres est annulée. On peut visiter la famille proche y compris les grands parents (sans embrassades ni accolades). Mais les rassemblements sont toujours limités à un maximum de 20 personnes. Le 17 mai ce nombre sera de 50 personnes si tous les indicateurs restent au vert. Pour Lag Baomer les mariages jusqu’à 50 personnes seront permis mais uniquement la Houpa, pas la fête. Mi-juin toutes les contraintes sauf les mesures de distanciation sociale et d’hygiène seront abolies si, encore une fois, les signaux restent vert. Dès jeudi les centres commerciaux et les marchés seront ouverts. La semaine prochaine (le 10 mai) les maternelles reprendront l’école puis ce sera au tour de tous les élèves. D’ici la mi-juin toutes les activités sportives et culturelles seront retournées à la normale.

En résumé, toutes les décisions dépendent d’une analyse quotidienne des données mais l’avenir semble s’éclaircir….

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here