Ce jeudi, les données publiées par le ministère de la santé indiquent un fléchissement de la courbe du virus en Israël avec une décélération de la mortalité et du nombre de personnes sous assistance respiratoire. Les derniers chiffres publiés font état 14 803 patients touchés par le virus dont 193 décès, 109 sous assistance respiratoire, 139 dans un état grave et 102 dans un état modéré. La mortalité dû au Corona et le nombre de patient en assistance respiratoire a baissé au cours de la dernière journée.

Le Centre interdisciplinaire d’Herzliya a publié les conclusions d’une étude sur les raisons pour lesquelles Israël s’en sort mieux que d’autres pays où le virus a connu une diffusion plus large et plus meurtrière.

Tout d’abord, l’étude révèle que la population du pays est plus jeune que celle des pays d’Europe, et plus largement de l’OCDE, avec lesquelles Israël est habituellement comparé. Hors on sait maintenant que le virus est plus mortel parmi les populations plus âgées, ce chiffre joue donc en notre faveur.

Deuxièmement, l’étude montre que la réactivité du système de santé en Israël pour fournir les premiers soins d’urgence est plus opérationnelle que celle des pays concernés de l’OCDE.

Enfin, parce qu’il y a moins de pression sur les hôpitaux, la capacité d’assister les patients dans un état grave et en difficulté respiratoire est meilleure. Le chiffre le plus encourageant est le nombre de lits vacants, qui reste élevé: sur 2624 lits pour une hospitalisation corona, seulement 433 sont occupés.

A ces trois données importantes s’ajoutent l’adhésion et la confiance des citoyens israéliens, et donc le respect, des mesures prises pour contrer la propagation du virus.

Ces éléments ont conduit les experts à formuler des conclusions qui, selon eux, devraient être prises en compte dans le cadre de la stratégie de sortie de crise: premièrement, ils estiment que le déconfinement peut s’opérer progressivement en séparant les zones d’âges et les zones infectées. Ils préconisent notamment la reprise de l’éducation.

Les auteurs du document soulignent la nécessité de l’adhésion du public dans les aménagements et le risque encouru par la perte de la coopération des citoyens, dans un contexte de contestation qui s’est fait ressentir ces derniers jours.

En outre, un des éléments clé pour permettre de mener à bien la sortie de crise est la capacité du pays à effectuer des tests Covid 19 en masse pour préserver une veille efficace de l’évolution du virus dans un contexte d’ouverture de l’économie et garantir une réactivité immédiate en cas de reprise de la propagation. Dans ce contexte, le ministère de la Santé et le ministère de la Défense ont signé hier soir un accord avec la société israélienne « MY HERITAGE » pour la création et l’exploitation d’un laboratoire de 10 000 tests corona par jour. Le laboratoire sera indépendant et exploité par des employés de la société israélienne et utilisera l’équipement de la société chinoise BGI

Cet accord rejoint un accord signé avec AID GENOMICS, qui fournira également des équipements aux hôpitaux et aux centres des koupat holim (centres médicaux) à travers le pays. L’équipement leur permettra de garantir 12 à 14 000 tests par jour.

Tel Avivre

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. A Gaza ils sont encore meilleurs qu’Israel car ils n’ont que 17 cas et 0 mort pour 2 millions d’habitants …. si a Gaza ils avaient les meme proportions qu’Israel face au Coronavirus, il devrait normalement y avoir 64 morts pour 2 millions d’habitants …..

    • Les causes semblent être :
      1. Le confinement de fait préexistant à la pandémie, en tant que territoire : pas de point d’entrée maritime ou aérien, rares – voire unique – points d’entrée terrestres, faciles à contrôler.
      2. Le filtrage sévère et immédiat mis en place par les Gazaoui dès les premiers jours, avec interception et quarantaine stricte des rares contaminés ou suspects détectés à l’entrée.
      3. Discipline de fer propre aux territoires sous régime autoritaire. 4. D’où un esprit caustique pourrait peut tirer cet adage : la démocratie, c’est mauvais pour la santé ! ;-))

  2.  » Hors on sait maintenant que le virus est plus mortel parmi les populations plus âgées, ce chiffre joue donc en notre faveur. »

    Bravo pour l’orthographe!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here