141 c’est le nombre de morts du Covid 19 en Israël. Le pays enregistre également la plus forte augmentation sur une période de 24 heures: 14 nouveaux décès ont été signalés depuis mercredi matin. 12 591 personnes sont séropositives dont 174 dans un état grave et 140 ont été placés sous assistance respiratoire. Le Cabinet de sécurité de Netanyahou se réunira aujourd’hui vers 15h00 pour évoquer la stratégie de sortie de crise.

669 patients atteints du coronavirus sont soignés dans les différents hôpitaux du pays et 1 193 autres personnes dans des hôtels. 7 339 personnes atteintes du virus luttent contre la maladie à domicile.

Le gouvernement convoquera ce jeudi après-midi une audience spéciale pour discuter de la stratégie de sortie de confinement, un plan pour supprimer progressivement les restrictions imposées au public mais qui ont aidé jusque là à ralentir la propagation du coronavirus. D’un coté, le ministère de la Santé estime que le retour au travail et à la vie quotidienne doit se faire dans la plus grande prudence (lorsque seulement 30 à 50 nouveaux cas d’infection seront détectés quotidiennement). Pour les responsables du ministère de la santé , un dé -confinement trop hâtif réduirait a néant les efforts de plus d’un mois pour «aplatir la courbe». D’un autre coté, le ministère des Finances soutient que l’économie ne peut supporter plus longtemps les restrictions actuelles. Plus d’un million de personnes sont sans emploi et le taux de chômage est actuellement de 26,1%. Pour le ministère, Israël doit au plus vite dé-confiner au risque de voir son économie ne plus pouvoir rebondir.

Le Conseil de sécurité devrait présenter des plans alternatifs et la réunion s’annonce très longue. Selon les responsables, le dé-confinement devrait être mis en place suivant un processus « lent et progressif ». Un rapport publié par l’armée israélienne avec l’aide du ministère de la Santé et du Conseil de sécurité nationale a déclaré mercredi: « La situation dans les villes ultra-orthodoxes de Modi’in Ilit, Elad, Betar Ilit, Kochav Yaakov et Bnei Brak ainsi que dans les quartiers orthodoxes de Jérusalem et de Beit Shemesh, ne cesse d’être préoccupante et dirige nos priorités, compte tenu du très fort taux d’infection dans ces villes. Il est nécessaire d’y poursuivre la quarantaine et d’augmenter le nombre de tests ».

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman diagnostiqué positif au virus début avril, a, de nouveau, été testé et trouvé négatif mais il devrait subir d’autres tests, ont déclaré des responsables.

Par ailleurs, en Judée Samarie, 316 cas ont été diagnostiqués à ce jour. Deux personnes sont mortes. Mercredi, Umm al-Fahm avait 48 cas confirmés au COVID-19, plus que toute autre communauté arabe du pays. Le deuxième cluster est Jisr al-Zarqa avec 46 cas, suivi de Rahat avec 30. Ces chiffres devraient changer après les résultats des tests effectués dans d’autres villes, en particulier à Deir al-Asad, où les infections ont augmenté. Le ministère a déclaré que le nombre d’infections à Deir al-Asad (Galilée) était « très élevé », avec 23 cas confirmés dans la ville de 12 000 personnes, contre 9 enregistrés mardi matin.

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here