Après dépouillement de plus de 90% des votes, le Likoud est le premier parti d’Israël avec 36 mandats tandis que Kahol Lavan obtient 32 mandats. Le bloc de droite obtient 59 mandats en dessous de la barre fatidique des 61 mandats pour former un gouvernement majoritaire.

Près des deux tiers des électeurs israeliens ont voté hier pour ce troisième scrutin en 11 mois pour former la 23ème Knesset. Un taux record de participation depuis 21 ans.

Alors que les résultats définitifs sont toujours attendus, après 90%des votes, il apparaît clairement que le grand vainqueur de ces élections est Benjamin Netanyahou qui a mené son parti, le Likoud, au premier rang des partis israéliens avec 37 mandats, creusant l’écart de manière significative avec 4 mandats de plus par rapport à son principal adversaire le parti du Beny Gantz, Kahol Lavan qui obtient 33 mandats.

Autre parti qui sort renforcé par ce scrutin, la liste unifiée avec 15 mandats grâce à une mobilisation forte de ses partisans. En revanche, Israël Beitenu le parti d’Avigor Liberman a subi un revers passant de 10 mandats lors du précédent scrutin à 6 ou 8 selon les estimations pour ce scrutin.

Le sud d’Israël a largement plébiscité le Likoud avec sur Beer Sheva pres d’un vote sur deux en sa faveur. A Rishon Letzion; le likoud effectue également un beau score avec plus de 40% des votes. A Jerusalem, il devance aussi lesparti religieux avec près de 28 % des votants.

Tel Aviv reste le fief de Kahol Lavan avec près de 50 % des votes ainsi que Haifa avec un tiers des bulletins en faveur du parti de Beny Gantz

Aux dernières estimations, le bloc de droite ne serait malgré tout pas majoritaire avec 59 mandats. Le bloc de centre gauche réunit 39 mandats,Israël Beitenu 7 mandats et la liste unifiée 15 mandats

Gagnants et perdants évaluent donc leurs options au fur et à mesure que les résultats s’affinent.

Tel-Avivre

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here