Le Premier ministre accompagné de son potentiel futur ministre des finances, Nir Barkat, a annoncé un certain nombre d’orientations économiques qu’il entend prendre s’il remporte les élections: nouveau développement du secteur de la High Tech israélienne et baisse des prix du logement figurent parmi les points forts de son programme.

Après avoir été accusé par ses rivaux de se concentrer principalement sur lui-même et ses réalisations politiques et d’une absence de programme économique et social,  le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a répondu en présentant le plan économique du Likoud dans un discours prononcé à la Bourse de Tel Aviv. La dernière fois que le Likoud a présenté ses propositions de programmes économique et social, c’était en 2009, il y a plus de dix ans.

Netanyahu est apparu  accompagné de Nir Barkat. Quelques jours avant, il lui avait adressé un message clair selon lequel il avait l’intention de nommer l’ancien maire de Jérusalem ministre des Finances,  avant même les élections.  

Le premier ministre a débuté son discours par une revue des  excellentes données économiques de l’Etat: « C’est une économie libre et non pas une économie basée sur la Histadrut. »  Il a noté l’augmentation des exportations totales du pays au cours de la dernière décennie et les revenus en provenance du gaz « pour lesquels nous avons dû nous battre » (bien que le Wealth Fund n’ait pas encore commencé à transférer les sommes au profit des citoyens du pays).  Il a aussi présenté aux journalistes un certain nombre de tableaux et de graphiques indiquant une augmentation du niveau de vie et des enquêtes flatteuses du monde entier concernant le statut d’Israël.

« De 2003 à 2005, nous avons mené des dizaines de réformes qui ont libéré l’économie israélienne « , a lancé Netanyahu.

Nir Barkat a quand à lui déclaré que « l’économie d’Israël est toujours plus forte grâce aux décisions de Netanyahu et nous sommes ici pour nous réinventer, pour faire continuer à avancer ».

En outre, parmi les points forts du programme cités par le chef de l’état figurent une réduction drastique des prix des denrées alimentaires, une baisse des tarifs et de la réglementation, le démantèlement de la centralisation et des monopoles, un soutien massif aux agriculteurs, une réduction spectaculaire des prix des logements, une réduction massive de la bureaucratie, des réductions dans l’achat et la vente d’appartements, des aides importantes à l’acquisition et la construction de quatre nouveaux hôpitaux.

Tel Avivre

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. J ‘espère que Bibi sera élu et qu’il puisse continuer son travail ;améliorer le niveau de vie du peuple et qu’Israël grâce à lui et son gouvernement obtiendront de nouvelles relations politiques et économiques et de nouvelles Ambassades à Jérusalem .

  2. Il prend conscience que le « sauvez-moi-de-la-prison » ne suffit plus comme programme électoral. Alors il imite Kahol Lavan et improvise un programme de dernière minute. Celui qui, la semaine dernière à peine, a accordé 600 millions de shekels aux partis religieux, sous leur chantage, et qui va laisser un déficit budgétaire d’au moins – 4,6%, s’engage à faire ce qu’il n’a pas fait en 10 ans. Il a laissé libre cours aux monopoles locaux qui s’entendent pour imposer les prix les plus hauts aux consommateurs (et pour cause, c’est eux qui le financent…) et maintenant il veut les combattre… A qui veut-il faire gober ce nouveau mensonge ? A Barkat ? Çà ne prend plus !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here