Hier, 112 entreprises se sont retrouvées sur la liste noire des Nations Unies parce qu’elles opèrent dans les territoires discutés. Quelles sont elles? Quelles conséquences pour Israël ?

De Bezeq à Motorola en passant par Airbn’b: 112 entreprises ont été inscrites sur la liste noire du rapport de l’ONU. 94 d’entre elles sont Israéliennes et 18 sont issues de cinq autres pays (USA, Pays-Bas, France, Luxembourg et Thaïlande).

Quelle est la réaction d’Israël?

Le ministère des Affaires étrangères israélien a demandé au consulat américain d’agir. L’objectif: si des entreprises décident de boycotter Israël alors elles-mêmes seront « boycottées » en retour par les États-Unis sachant que la liste comprend également sept sociétés américaines: airbnb, Expedia, Bamford Excavators, Opodo, Trip Advisor, General Mills et Motorola.

Parallèlement à cela, Israël a déjà décidé de geler ses liens avec la Commission des droits de l’homme au motif que cette institution sert la campagne BDS. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré: « Ceux qui nous boycotterons seront boycottés eux-mêmes. Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies essaie simplement de discréditer Israël. « 

Quelle est la réaction des palestiniens?

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyadh al-Maliki a exigé que l’ONU et le Conseil des droits de l’homme examinent la liste et ordonnent la fermeture des usines de ces sociétés en Judée-Samarie. Le Premier ministre palestinien menace de demander la mise en œuvre d’une action internationale contre la liste noire.

« Nous exigeons que les entreprises ferment leurs succursales et leur siège social à l’intérieur des colonies illégales », a-t-il déclaré. «Leur présence contrevient au droit international et aux décisions de l’ONU. Nous poursuivrons les entreprises qui sont légalement inscrites sur la liste des institutions du droit international et des tribunaux du pays, car elles participent à des violations des droits de l’homme en Palestine. Il a en outre proposé que les Palestiniens obtiennent également une compensation pour ce qu’ils appellent » l’utilisation illégale du territoire occupé « .

Quelles sont les implications économiques et juridiques?

Sur le plan économique, il pourrait y avoir une forte pression sur les entreprises internationales qui opèrent en Judée-Samarie, ce qui risquerait de conduire certaines d’entre elles à décider de cesser leurs activités dans les territoires. La crainte est que certaines cesseront même d’opérer en Israël tout court, car elles ne pourront pas faire de distinction entre Israël et les territoires.

Quelle pourrait être l’étape suivante?

C’est lors de la prochaine session annuelle du conseil de l’ONU, le 24 février, que celui-ci pourra décider de prendre des mesures à l’encontre des entreprises figurant sur la liste.

Y a-t-il un lien entre la publication de ce rapport et l’accord du siècle?

C’est un coup dur pour Israël, car la liste vient après la présentation du programme Trump et moins d’un mois avant les élections israéliennes.

Il s’agit d’une déclaration forte de l’ONU sur le statut des territoires, signifiant que les territoires ne font pas partie d’Israël et que toute activité israélienne dans les implantations est illégale.

De nombreuses sociétés figurant sur la liste, en particulier les sociétés internationales, ont entre-temps préféré de ne pas faire de commentaires. « Amir Marketing and Investment Ltd. » a annoncé, je cite qu’elle « poursuivra avec l’état sioniste, continuera à développer l’emploi dans tout le pays, y compris dans la vallée du Jourdain, et continuera à servir tous les agriculteurs. La décision de l’ONU est une décision antisémite qui n’a aucun fondement concernant les droits de l’homme » .

Maggad a déclaré en réponse: « Nous étudions la question de manière approfondie et minutieuse, et ce n’est qu’alors que nous y répondrons et, si nécessaire, que nous la traiterons. Cependant, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a du mal à faire une distinction entre » Egged « opérant dans tout l’État d’Israël et Egged Transport Company, qui opère dans les territoires de Judée-Samarie et à Jérusalem-Est.

Qui sont les victimes?

Environ 30 000 Palestiniens travaillent dans les zones industrielles de Judée et de Samarie, les propriétaires des entreprises de Judée et de Samarie ont déclaré que ces Palestiniens devraient être les premières victimes. Alon Union, directeur général de la Kiryat Arba Hebron Economic Society, qui a deux zones industrielles et une en construction – des zones industrielles où des Juifs, ainsi que des Palestiniens des villages voisins, travaillent ensemble – a déclaré que « la décision malheureuse de l’ONU nuit d’abord et avant tout à la population palestinienne car les entreprises seront endommagées financièrement et devront licencier les employés. Les Palestiniens qui travaillent ici reçoivent les mêmes conditions que les employés juifs, conditions qui ne leur seront jamais accordées.

La zone industrielle de Kiryat Arba

Aharoni Neuvoir, Directeur General de Gush Etzion Development Company, qui a deux zones industrielles, est furieux: « La décision de l’ONU est un scandale et elle est avant tout préjudiciable à notre vie que nous  partageons avec la population palestinienne de la région. C’est une décision coupée de la réalité. J’invite tous les industriels à s’unir contre cette décision.

Un Palestinien qui travaille dans l’un des endroits indiqués sur la liste a déclaré: « Le travail ici est notre maison, notre famille et nos moyens de subsistance. Nous sommes ici le matin, à midi et même dormons ici la nuit. Toutes nos familles vivent ici.

Tel-Avivre

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. Ils ne connaissent que le mal – ISRAEL les dérange peut importe de mettre leur population dans la misère – si cela devait arriver ces territoires deviendront très vite des cimetières

  2. Israel doit geler toutes les taxes dus aux arabes et arrêter toute fourniture d’électricité à Gaza
    Israel doit interdire tout passage de camions ià Gaza
    Israel doit boycotter tout ce qui vient des colons arabes des terres juives de Judée et Samarie
    Israel doit renvoyer les observateurs de l’ONU et de l’UE
    Israel doit accélérer la récupération de toute la Judée Samarie
    Israel doit récupérer la gestion des cultes et donc des mosquées et églises ce qui permettra de récupérer le mont du temple
    Israel doit demander aux USA et àl’UK de boycotter touteslesentreprises qui partiront des implantations
    Enfin et c’est une première liste Isral doit reprendre tout ce que l’Unesco a donné aux arabes notamment ble caveau des patriarches et en cas de refus reprendre Hebron et Jerucho et Bethleem

  3. En fait pour répondre à l’ONU il faut lui rappeler qu’elle n’a pas pris en charge les réfugiés juifs expulsés des pays arabes de1948-2019 soit durant 71 ans et 1 million de réfugiés
    A 1200€/ mois soit 144000 euros pour1 réfugié durant. 1 soit un total de 144000X1000000X71
    10224000X 1000000 soit 102240000 milliards d’euros
    Si l’on compte les descendants soit 4 millions alors faites le compte
    On a 408960000milliards d’euros
    Israel doit demander que l’ONU paie soit la totalité soit comme dit Trump les arabes paieront la moitié et l’autre à la charge de tous les pays membres de l’ONU solidaires de cet ONU qui veut donner des leçons et punir les juifs après avoir tué 6 millions
    Cela ne tient pas compte des biens laissés par les juifs expulsés de ces pays arabes soit 26
    Cette proposition , je demande à ce site de l’envoyer à Nethanyou et tous les membres du gouvernemen israélien qui devront envoyer à tous les pays pour dire la dette de l’ONU à Israeu
    C’est très sérieux et je compte sur ce site

  4. Un groupe terroriste que l’ on finance ; voilà ou on arrive ; on ne donne pas de pouvoir à des escrocs terroristes qui se font des fortunes en maltraitant les gens et en les payant pour tuer un peuple un pays LEGITIME ; il y a assez de temps que cela dure ; ils stoppe on on doit juger les responsables de crimes .

  5. Avant tout ISRAEL doit relire le DROIT INTERNATIONAL !!!!
    Le TRAITE DE SAN REMO a partagé la Palestine Antique entre JUIFS et Arabes : Revoyez la Charte de la SOCIETE DES NATIONS !! Après la Seconde guerre Mondiale , , l’ONU a remplacé la SDN et il est stipulé que tous les Droits reconnus dans le Droit International de la SDN demeurent en vigueur et restent obligatoires !!!!
    Donc le Droit international de souveraineté sur la TERRE D4 ISRAEL n’appartient à personne d’autre que le PEUPLE JUIF !! ( clause 80 de la Palestine ) !!!
    La Palestine Orientale ( JORDANIE) appartient aux arabes !!
    Alors pourquoi les juifs s’obstinent à ne pas comprendre ce DROIT INTERNATIONAL et se laisse berner par ce ABBAS , ignare, demeuré ! est-ce par pitié pour ce pauvre vieil homme !!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here