La police enquête sur un « crime de haine à caractère antisémite» après la découverte pendant la fête juive de Hanouka, de  graffitis tagués sur le mur d’une synagogue de Londres et sur les vitrines de plusieurs boutiques du nord de la capitale britannique…

.

Une étoile de David  et le chiffre 911 ont été peints à la bombe sur une synagogue et sur les vitrines de boutique à Hampstead (dont Oddbins et Esclot) et à Belsize Park samedi soir, le chiffre 911 fait référence à une théorie du complot antisémite qui suggère que les Juifs sont responsables de l’attentat du 11 septembre 2001.

« C’est un lieu de paix et de prière, profané par la plus ancienne haine du monde« , a twitté le conseiller conservateur de Hampstead, Oliver Cooper. Il s’est dit  «écœuré» et choqué après avoir découvert les graffitis dans neuf endroits différents du quartier. « Ma première réaction a été un choc et une horreur« , a-t-il commenté.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. Surprenant de constater de telles saloperies dans un pays où le peuple a envoyé au front, en 40, ses valeureux soldats pour combattre les SA , les SS en un mot, les NAZIS, qui taguaient avec la même hargne les vitrines avec les mêmes signes antiémites. Nous espérons que BO.JO remédiera à ces actes en poursuivant ces semeurs de merde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here