Une attaque à la roquette a interrompu le discours du Premier ministre Benjamin Netanyahou pour sa dernière campagne hier soir pour la primaire du Likoud à Ashkelon.  Il a été escorté hors de la scène et emmené immédiatement dans un abri anti-bombes. Aujourd’hui est un autre jour, La campagne est terminée, les membres du Likoud sont appelés à élire leur nouveau chef…

. Photo by Miriam Alster/FLASH90

Hier soir après le retentissement des sirènes Alerte rouge, lors du discours du premier ministre en campagne, un agent de sécurité s’est approché de lui et Benjamin Netanyahou a alors salué l’assemblée d’une centaine d’électeurs membres du Likoud, avant d’être évacué avec son épouse Sarah. « Une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien et a été interceptée par le système de défense Dôme de fer », a indiqué l’armée dans un court communiqué. Il n’y a donc eu ni blessé ni dommage.

Et depuis ce matin, 09h00,  en pleine tempête alors que le vent souffle fort et que la pluie s’est abattue sur Israël,  106 bureaux de vote ont ouverts à travers tout le pays  où 116 048 électeurs éligibles sont appelés à élire leur nouveau chef, dans le cadre d’une primaire réclamée par le principal rival du premier ministre, Gideon Saar.  Les électeurs devront donc départager l’ancien  ministre de l’éducation et de l’intérieur  âgé de 53 ans, qui fut assistant de Netanyahou  et qui est aujourd’hui député du Likoud, et Benjamin Netanyahou, premier ministre sortant, le plus pérenne de tous les premiers ministres d’Israël et chef du Likoud depuis 1993 (excepté pendant six ans sous Ariel Sharon).

Gideon Saar a longtemps été considéré comme une étoile montante au Likoud et un futur héritier potentiel et a été le seul qui a osé affronter Netanyahou de front alors que les autres attendent patiemment que le premier ministre se retire de lui-même. Mais Benjamin Netanyahou semble conserver le soutien des ténors du parti. Les chances de Gideon Saar sont minces alors qu’il ne compte sur le soutien que de moins de cinq députés et d’aucun ministre.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

Répondre à Avigail Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here