Seuls 14% des nouveaux immigrants en Israël des huit dernières années seraient juifs!!!

Selon le rapport d’une ONG israélienne, six immigrants sur sept, au cours des huit dernières années, ne seraient pas juifs. Ces chiffres ont ébranlé le Ministère de l’intérieur qui a répondu en déclarant que les données du rapport n’étaient pas exactes….

Photo by Flash90

Seulement 14% des nouveaux immigrants en Israël des  huit dernières années seraient juifs indique le rapport de l’ONG Hiddush citant des données recueillies auprès du gouvernement israélien. Hiddush  est une organisation progressiste trans-confessionnelle soutenue par les mouvements réformiste. L’organisation a déposé une demande d’accès à l’information auprès de l’administration israélienne de l’immigration, qui fait partie du ministère de l’Intérieur. Ainsi Hiddush aurait analysé les données concernant le statut des immigrants qui ont fait leur Aliyah ces huit dernières années en vertu de la loi du retour qui garantit aux Juifs et aux membres de leur famille le droit à la citoyenneté dans l’État juif. Et selon les données collectées, une majorité écrasante ne serait pas juives selon la loi juive.

« Apparemment, il y a eu des inexactitudes dans la collecte des données qui ont été communiquées à l’ONG concernant la ventilation des statistiques d’immigration. Les chiffres  sont en cours de réexamen »  a déclaré un porte-parole de l’immigration au ministère de l’Intérieur.

Car selon le rapport Hiddush, sur les 179 849 immigrants au cours des huit dernières années, seulement  25 375 étaient en juifs selon la loi juive. La grande majorité, 154 474, seraient des conjoints ou des parents.

Alors que la loi du retour en Israël, adoptée pour la première fois en 1950, garantissait  le droit d’immigrer uniquement aux Juifs, en 1970, ce droit a été étendu aux enfants et petits-enfants  même si ceux-ci ne sont pas juifs au regard  de la loi juive  qui exige que la mère soit juive pour que l’enfant le soit. Ainsi, une personne dont un des grands parents est Juif, devient éligible à la citoyenneté israélienne.

En outre, selon les chiffres de Hiddush, un immigrant russe sur 25 seulement était juif au cours des huit dernières années, et la tendance s’aggrave en 2019 puisque les statistiques indiquent un russe sur 40 seulement.

Pareil pour les ukrainiens, un immigrant ukrainien sur 12 était juif sur les huit dernières années et un sur 25 l’était au cours des 10 premiers mois de 2019.

Et ni les américains ni les français ne dérogent à la règle puisque seulement 30% des immigrants américains au cours des huit dernières années étaient juifs selon la loi juive, tout comme seulement 27% des immigrants de France.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

11 Responses to Seuls 14% des nouveaux immigrants en Israël des huit dernières années seraient juifs!!!

  1. Il y aura un correctif
    Bravo à Yaelle Ifra qui a su être attentive https://www.facebook.com/698323504/posts/10157006624803505/?d=n

  2. Il y a du vrai dans l’article .On en a croisé à Tel Aviv qui n’étaient pas juifs du tout , mais qui sont arrivés dans le pays en prétendant être juifs.

  3. Les fils de moise etaient-ils juifs ? De meme, les enfants de jacob etaent-ils tous juifs. ?dans quel film seulelere compte alors qie « le grand rabbin d’israel » interdit aux femmes d’allumer ine bougie de hanpuka

  4. Les fils de moise auraient-ils le droit de beneficier de la loi du retour ?

  5. C’est surement vrai car sur la plage de Bat Yam, j’ai vu plus de croix que de maguen David ….

  6. La définition de qui est Juif a varié dans le temps. En résumé, initialement, était Juif, celui dont le père était Juif. Ensuite ce fut , celui dont la mère était juive ou suite à une conversion ; c’est encore la thèse actuelle du judaïsme orthodoxe.Pour le judaïsme libéral, réformé,… , est Juif,celui dont la mère ou le père est Juif et qui est élevé dans le judaïsme (plus possibilité de devenir Juif par conversion). Pour les Juifs laïcs, est Juif celui qui se considère comme Juif et dont au moins un grand-parent était Juif.
    Pour moi, le plus important est que les Juifs antisémites à savoir ceux qui utilisent le double standards pour critiquer Israël , ne soient pas considérés comme Juifs et expulsés d’Israël qu’ils soient orthodoxes, réformés ou laïcs.

    On est déjà si peu nombreux et avons tellement d’ennemis ; nous ne pouvons pas nous permettre en plus de nous disputer entre nous.

  7. Comment font-ils , les non-juifs , pour avoir le statut d’Olim ? Quelles preuves apportent-ils de leur  » pseudo judéité  » ?
    Parmi le goyim rencontrés à Tel Aviv et même 1 à Jérusalem , l’an dernier , certains tenaient des propos non seulement anti-israéliens mais aussi anti-juifs .
    Zerbib a raison , il y a beaucoup de non-juifs , il n’y a qu’à voir tous les tatoués sur les plages.Je croyais ,peut-être naïvement , que les juifs n’avaient pas le droit de porter volontairement atteinte à leur intégrité physique .Or qu’est-ce qu’un tatouage surtout les ENORMES polychromes qu’on voit actuellement ?
    Qui peut me répondre ? Merci de la faire .
    Hag Sameah .

  8. Cet article dit des choses vraies. En réalité, le Royaume d’Israël compte un nombre très restreint de juifs véritables. Les vrais juifs sont en tout petit nombre.

  9. Les Juifs non orthodoxes sont aussi visés par les attaques, les assassinats…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *