Intel vient de dépenser 2 Md$ pour racheter Habana Labs, une société israélienne basée à Césarée et spécialisée dans l’intelligence artificielle et plus précisément dans l’apprentissage automatique des data-centers. Le fabricant de puces californien dit vouloir accélérer sa stratégie IA…

Avigdor Willenz

Dans un communiqué, Intel indique qu’il prévoit de réaliser 3,5 Md$ de chiffre d’affaires liés à l’IA dès cette année. Avec  une croissance annuelle estimée à 20% sur un marché des processeurs IA, Intel évalue à plus de 25 Md$ son CA dans le domaine en 2024.

La société Habana Labs fondée par David Dahan et Ran Halutz il y a seulement 3 ans, en 2016, développe des processeurs optimisés pour les applications d’intelligence artificielle. Les deux hommes sont aussi les deux anciens patrons  de PrimeSense Limited, rachetée, elle aussi par Apple en 2013 pour 360 millions de dollars.

Habana avait, à ce jour,  levé 200 millions de dollars dont 75 millions de dollars  lors d’un dernier tour de table en novembre 2018.  Le principal investisseur de Habana Labs n’est autre que l’entrepreneur  israélien Avigdor Willenz, un des fondateurs de Galileo Technologies   vendu en 2001 à Marvell Technology Group Ltd. pour 2,7 milliards de dollars. Willenz a également cofondé Annapurna Labs, vendu à Amazon pour 370 millions de dollars en 2015.

Aujourdhui, c’est lui, Avigdor Willenz qui préside la société Habana. L’entreprise qui emploie une équipe de 150 personnes en Israël, en Pologne et en Californie, continuera à fonctionner de façon indépendante et toujours dirigée par son actuelle équipe de management qui reportera à la division Data Platforms Group d’Intel.

Cet accord signe la deuxième acquisition par Intel d’une société israélienne. En mars 2017, Intel avait acquis le développeur de puces automobiles Mobileye, dont le siège est à Jérusalem, pour 15,3 milliards de dollars.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here