La haine d’Israël a frappé à Paris. Le BNVCA (le Bureau national de Vigilance contre l’antisémitisme) a rapporté qu’un israélien d’une trentaine d’années avait été violemment agressé au point d’être hospitalisé lundi matin par un individu d’origine africaine dans une rame de métro à la station Château d’eau à Paris…

.

Alors que l’étudiant B. Yogev, âgé d’une trentaine d’années, pénétrait dans la rame de métro à la station Château d’Eau, il a du répondre en hébreu à son père qui venait juste de l’appeler au téléphone. A ce moment deux hommes, décrits  grands et d’origine africaine, se mettent à crier, sur lui, aidés par des passagers qui le menaçaient et le pointaient du doigt. L’agresseur, décrit par sa victime, recouvert d’un manteau blanc à plumes, reconnaissant l’hébreu parlée par l’étudiant, s’est alors acharné sur lui, le frappant violemment sur la tête, sur le corps et le visage Il s’est même évanoui sur le plancher du wagon. L’étudiant israélien a été transporté à l’hôpital Lariboisière à Paris par les secours arrivés sur place, prévenus par son ami qui l’accompagnait. La victime souffre d’une plaie orbitaire gauche, d’une fracture des OPN avec plaie orbitaire gauche. L’agresseur s’est enfui et n’a pu être rattrapé.

Cette nouvelle attaque tend à confirmer que l’antisionisme est bien de nature antisémite.

Source BNVCA

Print Friendly, PDF & Email

5 COMMENTS

  1. Les agresseurs méritent une sévère peine de prison ferme mais ils sont moins coupables que les journalistes, politiciens, artistes,…. qui tous les jours, par leur propos antisémites et mensongers à l’égard d’Israël ont poussé ces agresseurs à passer à l’acte.
    Si on veut réellement lutter contre l’antisémitisme, il faut condamner à des peines de prison ferme les véritables responsables de l’antisémitisme.

    Tous les députés qui ne voteront pas une loi permettant de sanctionner de peines de prison ferme les incitateurs à la haine sont en fait complices de ce qui se passe. Toute critique à l’égard d’Israël usant de double standards doit être sanctionnée.

    Toutes les autres solutions ne sont que de l’hypocrisie.

  2. « aidés par des passagers qui le menaçaient et le pointaient du doigt » Il n’y avait pas que ces deux agresseurs mes les passagers qui les incitaient aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here