500 commissariats français seront équipés d’un système israélien…

Le “ kiosque” de l’entreprise israélienne Cellebrite est un système capable d’aspirer et de traiter toutes les données d’un téléphone portable en moins de dix minutes. Cellebrite fabrique des dispositifs d’extraction, de transfert et d’analyse de données cachées dans un dispositif mobile (téléphone, tablette, GPS) aussi bien dans le cadre d’enquête policière que dans d’autres services d’investigation. Le système israélien  sera installé dans 500 commissariats français, il suffira de brancher le téléphone et toutes les données seront extraites en 10 minutes pendant la garde à vue. L’entreprise israélienne qui fête ses 20 ans avait déjà fait beaucoup parler d’elle en 2016 dans l’affaire opposant Apple au FBI…

Crédit Twitter

En février 2016, le FBI avait demandé les services d’Apple pour déverrouiller le smartphone de l’auteur de l’attentat de San Bernardino pour les besoins de son enquête. S’en est suivi un long bras de fer entre les deux et en mars 2016, le FBI a fait savoir qu’il n’avait plus besoin de l’aide d’Apple puisqu’une tierce partie (notamment Cellebrite) avait réussi à le faire. Déjà en 2016, Cellebrite  collaborait avec 15 000 forces de sécurité de par le monde. L’entreprise a par exemple été sollicitée par le gouvernement croate en 2012 dans une affaire de pédophilie. La société affichait un chiffre d’affaires dépassant la barre des 100 millions de dollars. Fort d’un effectif de 400 personnes, Cellebrite dispose de bureaux en Israël, aux États-Unis, au Brésil, en Allemagne, à Singapour et au Royaume-Uni. La startup, a été créée en 1999 à Petah Tikva, en banlieue de Tel-Aviv, par Yossi Carmil et Ro

Actuellement, en France, les téléphones saisis doivent être envoyés dans un des 35 centres spécialisés de la police technique et scientifique, qui sont souvent embouteillés. Avec le système “ kiosque”, qui sera installé dans les commissariats de premier niveau, il suffira de brancher le téléphone et toutes les données seront extraites pendant la garde à vue : SMS, photos géolocalisées…

Le système est en cours de déploiement dans le nord de la France. L’an prochain, cent nouveaux systèmes seront installés en Île-de-France et dans le Sud. En tout, cinq cents systèmes doivent être installés d’ici 2024, pour un coût de quatre millions d’euros. Il a déjà été testé lors du G7, pour traiter les téléphones des personnes gardées à vue, avec des résultats jugés “très positifs”…

Tel-Avivre source – Secours rouge

Print Friendly

One Response to 500 commissariats français seront équipés d’un système israélien…

  1. Extraordinaire ! Cela fera gagner un temps précieux dans la chasse aux délinquants, criminels en tous genres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *