Avigdor Liberman s’est prononcé, il ne soutient ni Gantz ni Netanyahou, Israël court vers de nouvelles élections

Depuis quelques semaines, Liberman pousse Netanyahou et Gantz à faire des compromis pour former un gouvernement d’union, mais aucun des deux n’a cédé. Aujourd’hui, il n’avait que trois options, la première était de permettre à Gantz de former une coalition minoritaire soutenue par la liste commune, la seconde de former un gouvernement de droite avec Netanyahou et avec des partis religieux et la dernière se diriger vers la troisième élection en moins d’un an. Le leader du parti Israel Beytenou a choisi la dernière option…


Le président d’Israël Beytenu, Avigdor Liberman, après la réunion avec les dirigeants Bleus Blancs, Benny Gantz et Yair Lapid dans leurs bureaux à Tel Aviv, le 19 novembre 2019. Photo de Tomer Neuberg / Flash90

 

Avigdor Liberman, s’est exprimé mercredi après-midi à la télévision. Il a déclaré que les deux parties étaient responsables de l’impasse politique dans laquelle se trouve l’Etat d’Israël.

Le dirigeant de Israël Beytenu a exclu la création d’un gouvernement minoritaire soutenu par la liste commune, mettant ainsi un terme à toute possibilité pour  Benny Gantz, de former une coalition avant ce soir. Liberman a même qualifié la liste commune de « cinquième colonne ».

D’autre part, Liberman a également reproché au Premier ministre de n’avoir pas renoncer à ses liens avec les partis ultra-orthodoxes, qu’il a qualifiés d’anti-sionistes  et a exclu la possibilité de se joindre à un gouvernement de droite  avec le parti séfarade Shas et le parti ashkénaze United Torah Judaism.

Les dirigeants du Likoud et ceux du parti Bleu Blanc se sont rencontrés mardi soir à Jérusalem pour une ultime occasion de s’entendre sur un gouvernement d’union au sein duquel Netnayahou et Gantz partageraient un poste de premier ministre par rotation. Les deux hommes se sont rencontrés pendant environ une heure mais n’ont pas publié de déclaration commune à la presse après la réunion et ce matin, Benjamin Netanyahou et Benny Gantz se sont une fois de plus accusés mutuellement de l’échec des négociations.

Le mandat de Benny Gantz pour former un gouvernement expirera ce mercredi à minuit. S’il échoue, et ce sera vraisemblablement le cas, le président Rivlin autorisera jusqu’au 11 décembre à n’importe quel député de former un gouvernement si celui-ci parvient à réunir la majorité des membres de la Knesset. Si aucun député ne parvient à le faire, des élections auront automatiquement lieu en mars un peu avant Pourim.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

2 Responses to Avigdor Liberman s’est prononcé, il ne soutient ni Gantz ni Netanyahou, Israël court vers de nouvelles élections

  1. Mais à la fin, il cherche quoi exactement Lieberman.
    Israël est encerclé de toute part et ce pauvre mec ne se rend même pas compte du danger.
    ROSA

  2. Petit rappel « constitutionnel » et mathématique à Lieberman, Ganz et Lapid en espérant qu’ils se ressaisissent:
    1. Israël est l’Etat-nation du peuple juif;
    2. 120 -13 ( députés qui ne reconnaissent pas Israël comme Etat juif) = 107
    3. 107 : 2 = 53,5
    4. 55 est supérieur à 53,5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *