Après les violations incessantes du cessez-le-feu par le Jihad Islamique, Israël a frappé Gaza dans la nuit

L’armée de l’air a frappé des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza pendant la nuit en réponse aux violations persistantes du cessez-le-feu, a annoncé un porte-parole de Tsahal qui a précisé que des avions de combat avaient attaqué un complexe militaire utilisé, entre autres, comme site de production de composants destinés à la fabrication des roquettes du Jihad Islamique. 

Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Le cessez-le-feu a été violé à plusieurs reprises par les militants du Jihad islamique Palestinien dès son entrée en vigueur jeudi à 5h30 . Hier à 17 h 23, des sirènes ont été entendues dans les conseils régionaux Sdeot Negev, Eshkol et Shaar HaNegev. Ce matin entre 6 et 7 heures, des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur les communautés des régions frontalières, heureusement sans faire ni victimes ni  dégâts. À 10 h 54, encore cinq roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza. Iron Dome en a intercepté deux. Les écoles resteront fermées vendredi dans de nombreuses communautés du sud.

Outre les tirs de roquettes, les manifestations hebdomadaires palestiniennes du vendredi le long de la barrière de Gaza pourraient également raviver la violence dans la bande. Seul espoir d’accalmie. le Hamas qui est resté en dehors des hostilités ces trois derniers jours.

Plusieurs Palestiniens de la bande de Gaza ont déclaré que les affrontements de cette semaine avec Israël avaient mis à rude épreuve les relations entre le Hamas et le Jihad Islamique Palestiniens. Les tensions pourraient déclencher une crise entre le Hamas et l’Iran.

Le Hamas qui fait donc face à de vives critiques de la part de nombreux Palestiniens pour son refus de se joindre aux combats,  craindrait  selon le JIP de « perdre les valises Qatari » en référence aux dons en espèces accordés par le Qatar à la bande de Gaza dans le contexte des accords de cessez-le-feu conclus avec Israël au début de l’année.

Tel-Avivre –

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *