Un accord de cessez-le-feu a été conclu entre Israël et le Jihad islamique

Une source égyptienne a déclaré jeudi matin qu’un accord de cessez-le-feu avait été conclu entre Israël et le Jihad islamique et qu’il était entré en vigueur à 5h30…

Vestiges d’une maison détruite lors d’une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 novembre 2019. Photo de Abed Rahim Khatib / Flash90

Hier soir, l’Égypte a appelé Israël, le Jihad islamique et toutes les autres organisations palestiniennes à Gaza à signer un cessez-le-feu immédiat et selon un responsable égyptien, le Jihad islamique et Israël ont accepté la proposition égyptienne.

Les médias arabes ont fait état du cessez-le-feu, mais les autorités israéliennes n’ont rien confirmé officiellement. Le porte-parole du Jihad islamique, Musab al-Berim, basé à Gaza, a déclaré que le cessez-le-feu était conditionné par une liste de revendications présentées par son groupe mercredi soir, notamment la fin des assassinats ciblés des dirigeants du groupe islamiste.

À 6 h 10, malgré les informations faisant état d’un cessez-le-feu, des tirs de roquettes ont encore été lancés sur les communautés israéliennes proches de Gaza. Un responsable israélien a déclaré qu’un rétablissement du calme ne pouvait être mesuré que par les faits sur le terrain, précisant qu’aucune concession n’avait été faite au Jihad islamique. La politique en vigueur reste en vigueur, « nous allons faire du mal à ceux qui nous font du mal », a déclaré le responsable. « Israël a atteint ses objectifs opérationnels. Le Jihad islamique a été gravement atteint, des infrastructures ont été détruites et plus de 20 terroristes ont été ciblés [tués] », a déclaré le responsable.

Des sources palestiniennes ont affirmé que la plupart des Palestiniens tués dans les frappes aériennes étaient des membres des brigades Al-Quds du Jihad Islamique Palestinien. Certains des terroristes tués par Israël appartiendraient également à un groupe dissident du Fatah, ont précisé les sources, notant qu’ils étaient impliqués dans des tirs de roquettes sur Israël.

Des tirs de roquettes depuis Gaza vers Israël qui ont été incessants toute la nuit de mercredi à jeudi. Hier soir, entre 23h00 et minuit, les sirènes d’alerte ont été entendues dans des dizaines de communautés de la plaine côtière. À 12 h 22, elles ont retenti au kibboutz Nahal Oz, puis dans la ville d’Ashkelon. À 12 h 40, des sirènes ont également été entendues à Ashdod, Gan Yavne et dans d’autres localités de la région de Lachish. Peu après 2h30 du matin, des sirènes ont encore été entendues dans la région de Lachish, à Sderot et dans d’autres communautés proches de Gaza.

Environ 400 roquettes ont été tirées de Gaza sur l’État juif depuis le début de l’escalade lundi soir.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

2 Responses to Un accord de cessez-le-feu a été conclu entre Israël et le Jihad islamique

  1. Et, après que va t il se passer ?
    Ça recommencera
    Très pessimiste pour ces malheureux habitants du sud 😥

  2. esperons que le calme perdure et si pour des resons financiaire ou autre
    les roquettes continurons a pleuvoir sur Israel
    alors il faudra rasez Gaza et mettre une nation etrangere pour gerer se pays
    et sa sera la seul solution de paix au moyen orient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *