Tel Aviv a annoncé une lutte intensive contre les trottinettes électriques sur les trottoirs en 2020

Attention, en début 2020, des nouvelles escadrilles d’inspecteurs municipaux sillonneront Tel-Aviv à l’affût des vélos et trottinettes  électriques qui circuleraient sur les trottoirs de la ville…

.

La municipalité de Tel-Aviv a publié une circulaire qui indique qu’à partir du début de l’année 2020, de nouvelles unités d’inspecteurs seront constituées dans le seul but d’empêcher l’utilisation de moyens de transport électriques sur les trottoirs.

Des novembre 2017, Il y a deux ans, la municipalité de Tel-Aviv avait déjà commencé à faire appliquer la loi entrée en vigueur deux mois avant. Des inspecteurs spécialisés dans la législation des vélos et trottinettes avaient  intensifié les contrôles et distribué des amendes aux cyclistes qui circulaient sur les trottoirs. Plus de 15.000 amendes avaient été distribuées. En octobre 2018, après une série d’accidents graves et même mortels, notamment celui du jeune adolescent, Ari Nesher, fils du réalisateur Avi Nesher renversé par des chauffards à Tel-Aviv, le ministère des Transports avait décidé de mettre en œuvre de nouvelles restrictions quant à l’utilisation des vélos et des trottinettes électriques dont l’obligation de passer un test de sécurité routière, le port du casque, l’utilisation interdite aux moins de 16 ans et l’obligation pour les utilisateurs à porter des gilets haute visibilité mais toutes ces mesures n’ont pas été appliquées rigoureusement car entre temps les trottinettes de location ont envahi la ville et les pouvoirs publics ont eu plus de mal à faire appliquer la loi autant aux touristes qu’aux autochtones.

Mais les trottinettes électriques sont en train de devenir le mode de transport préféré des villes et Tel Aviv souvent aux prises avec les embouteillages en a été précurseur. Le climat favorable toute l’année, le coût peu élevé et des orientations de plus en plus écologiques favorisent l’utilisation de vélos et des trottinettes électriques par les résidents locaux et par les touristes. Mais les habitants de Tel-Aviv affirment qu’il n’y a pas suffisamment de pistes cyclables pour assurer la sécurité des piétons et des usagers d’engins électriques. Ces derniers sont tenus, sous peine d’amendes, de circuler sur des routes souvent trop fréquentées et donc dangereuses pour eux car s’ils circulent sur les trottoirs, ils deviennent alors le danger des piétons.

Pour 2020, la municipalité a également décidé de faire « participer » les citoyens grâce à une nouvelle application qui permettra aux piétons de photographier et signaler aux inspecteurs ceux qui conduisent sur les trottoirs….

Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly

5 Responses to Tel Aviv a annoncé une lutte intensive contre les trottinettes électriques sur les trottoirs en 2020

  1. Il était temps !
    Et d’ailleurs pourquoi attendre encore 2 mois pour sanctionner les contrevenants à une loi de mi 2017 ?

  2. Il est 10 fois plus urgent de faire cette lutte intensive contre les trottinettes électriques sur les trottoirs a Jérusalem (capitale et ville la plus peuplée d’Israël) et avant même 2020 !!! Jérusalem contient 1 million d’habitants et risque de voir encore plus de piétons renverses par les trottinettes électriques et le vélos circulant même dans le sens interdit de circulation…. Le problème dans une ville aussi petite que Tel Aviv avec a peine 443 000 habitants (soit même pas la moitie de Jérusalem en nombre d’habitants) me semble secondaire !!!! Et pour les embouteillages c’est aussi pire a Jérusalem surtout depuis que la Mairie de Jérusalem a mis la charrue avant les boeufs! En effet, au lieu d’investir pour agrandir la route entre Jerusalem et Bet Chemech pour faire un 4 voies dans chaque sens de la circulation, la Mairie a préféré bloquer encore plus l’entrée d’autoroute de Jérusalem en investissant d’abord dans des travaux pharaoniques a l’entrée de Jérusalem ce qui bloque encore pire la circulation…. Au lieu de penser a monter des gratte ciel a l’entrée de Jérusalem, la Mairie aurait du d’abord investir dans l’élargissement des voies d’accès a Jérusalem déjà très engorgée par les milliers de voitures bloquées durant des heures aux abords de la capitale la plus desservie du monde entier au profit d’une ville secondaire comme Tel Aviv ! Effectivement a Jérusalem non seulement on ne fait rien pour désembouteiller la capitale mais en plus on ne lui installe aucun aéroport international : a Jérusalem on est forcé de se farcir Ben Gorion a 50 Km de la Capitale et a 15 kms de Tel Aviv BIEN EVIDEMMENT (avec les embouteillages monstres entre Bet Chemech et Jérusalem en plus) pour nos voyages en avions alors que la principale destination de voyage en Israël est Jérusalem pour les habitants et pour les 6 millions de touristes annuels !!!!

  3. Et pour ashdod c’est pour quand? Sur un trottoir large d’un mètre et demi à
    Exodus street, j’ai été cogné plusieurs fois par des vélos et trottinettes et la cerise sur le gâteau je me suis fait engueulé par les utilisateurs qui pensaient sans doute que je n’avais rien à faire sur un trottoir, semble-il réservé aux piétons.

  4. Donc tout le monde en Israël est d’accord avec moi ! Il n’y a pas que Tel aviv qui existe, le reste d’Israël n’est pas de la m…. mais compte aussi : ces mesures anti trottinettes et vélos sur les trottoirs ne doivent pas concerner que les chou-choux gauchiste et collabo palestiniens de Tel Aviv mais bien l’ensemble de toutes les villes en Israël : ce n’est pas une loi a sortir pour Tel aviv seulement mais pour la Totalité du pays d’Israël car ailleurs qu’a Tel aviv on n’EST PAS DES CHIENS !!!!

  5. PLUS SIMPLE..IL FAUT INTERDIRE LES PIETONS…VIVE LA TROTTINETTE…!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *