Championnats du monde juniors d’échec: 2 joueurs iraniens refusent d’affronter Israël

Deux jeunes adolescents iraniens ont refusé de jouer contre les jeunes Israéliens aux Championnats du monde juniors d’échec, a rapporté l’agence de presse semi-officielle iranienne Mehr. Les tournois ont lieu à Mumbai et à Delhi en Inde ce mois-ci, et plusieurs centaines de joueurs du monde entier y participent…

.

Selon un reportage de Chess24, le jouer iranien Arian Gholami ne se serait plus présenté aux Championnats après avoir perdu le match contre l’israélien Alexander Zlatin  tandis qu’un autre iranien, Mohammad Amin Tabatabei qui était supposé jouer contre l’International Master Or Bronstein, a réussi à rester dans la compétition en promettant que la prochaine fois, il jouerait.

En « solidarité avec le peuple palestinien opprimé », l’Iran refuse que ses représentants affrontent des Israéliens dans toutes les compétitions internationales. En septembre dernier, l’Iranien, champion du monde en titre (2018) Saeid Mollaei avait subi des pressions des autorités iraniennes pour perdre sa demi-finale et son combat pour la troisième place des moins de 81 kg aux Mondiaux de judo de Tokyo, pour d’éviter de rencontrer l’Israélien Sagi Muki. Le judoka iranien qui a dénoncé les pressions exercées n’est pas rentré en Iran, il a quitté Tokyo pour se réfugier à Berlin où il se trouve encore actuellement.

En conséquence, la Fédération internationale de judo (IJF) a suspendu mardi «à titre conservatoire» la Fédération iranienne de judo, jusqu’à nouvel ordre, et risquant ainsi de manquer les JO de Tokyo.

Tel-Avivre –

Print Friendly

2 Responses to Championnats du monde juniors d’échec: 2 joueurs iraniens refusent d’affronter Israël

  1. Je plains sincèrement tous ces athlètes , intellectuels , artistes et même « monsieur tout le monde » , de vivre dans un pays où la liberté est un mot vide de sens .
    Ces gens ne demanderaient qu’à vivre comme tout un chacun ,hélas , ils subissent les pressions de leurs dirigeants et craignent pour leur vie .
    Que ferais -je à leur place ? sans doute comme eux , je préfèrerais renoncer à obtenir une médaille ou une notoriété par les autres pays , pour sauver ma peau

    • Et c’est comme ça que les nazis ont semé la terreur pendant 5 ans. Mais heureusement qu’il y avait des femmes et des hommes courageux qui n’ont pas accepté, qui en sont morts, et qu’ils nous ont libérés. Votre commentaire est inquiétant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *