Celui qui pourrait devenir le prochain Premier ministre canadien a promis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël

Les Canadiens se rendront aux urnes lundi prochain pour des élections fédérales qui coïncideront avec la fête juive de Shmini Atzeret. A trois jours des législatives canadiennes, Justin Trudeau l’actuel premier ministre est aux coudes à coudes avec Andrew Scheer le chef des conservateurs qui souhaite renforcer les liens entre le Canada et Israël. Celui qui pourrait devenir le prochain Premier ministre canadien a promis de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël et de déménager son ambassade…

Justin Trudeau et Andrew Scheer

Né à Ottawa dans une famille catholique pratiquante de la classe moyenne, u mètre quatre vingt treize, quarante ans, le rival de Trudeau est réservé de nature, fiscalement prudent, personnellement hostile à l’avortement, au mariage homosexuel ou au cannabis légal. Excepté sur la taille et l’âge, le chef des conservateurs, Andrew Scheer tranche donc considérablement avec le Premier ministre libéral sortant Justin Trudeau.

Les derniers sondages donnent les libéraux et les conservateurs dans un mouchoir de poche. La marge d’erreur rend tout pronostic quasi-impossible.

Élu en 2015 avec près de 40% des voix et une confortable majorité de 184 députés, Justin Trudeau, usé par quatre années au pouvoir, a déçu de nombreux électeurs. En face, Andrew Scheer s’appuie sur un programme visant à renforcer le pouvoir d’achat des Canadiens, à coups de baisses d’impôts et de coupes budgétaires.

Sur les positions diplomatiques au proche-orient et plus précisément sur la question de Jérusalem, Justin  Trudeau a souhaité conserver l’ambassade du Canada à Tel-Aviv en ne manquant pas de critiquer à plusieurs reprises le gouvernement Trump pour sa décision de déménager l’ambassade américaine.

«J‘ai toujours été très clair: notre ambassade restera à Tel Aviv», a déclaré Trudeau à La Presse Canadienne en janvier dernier. «Nous ne pensons pas que de tels actes sont utiles. « 

En cas de victoire, Andrew Scheer souhaite, de son coté, reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, à l’instar du président américain, Donald Trump, et y installer l’ambassade canadienne. Dans un discours à Montréal du 7 mai dernier, Andrew Scheer a fustigé la politique du gouvernement Trudeau vis-à-vis d’Israël en promettant de «renouveler le soutien du Canada à Israël et à son droit inhérent à se défendre».

 «Des groupes terroristes comme le Hamas et le Hezbollah n’ont absolument aucun intérêt pour la paix. Depuis leur création, les dirigeants du Hamas tentent de détruire Israël. Quand Israël leur donne le béton dont ils ont besoin pour construire des écoles, le Hamas construit des tunnels pour tuer des civils » a déclaré Andrew Scheer dans son discours.

Lors de sa campagne, Andrew Scheer a également reproché au gouvernement Trudeau d’avoir  « dépensé 110 millions de dollars pour l’Office de secours et de travaux des Nations unies, qui est ouvertement antisémite et continue de soutenir des organisations terroristes comme le Hamas ».

Tel-Avivre-

 

 

Print Friendly

4 Responses to Celui qui pourrait devenir le prochain Premier ministre canadien a promis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël

  1. Scheer au Canada et Trump aux Etats Unis, ce serait top !
    Que ce pourri de Trudeau dégage comme Obama, ça sentira moins mauvais.

  2. PLUS VITE IL PARTIRA,TRUDEAU,MIEUX CE SERA.JE NE CROIS PAS QUE LES CANADIENS ET LES JUIFS LE PORTENT DANS LEUR COEUR

  3. votons conservateurs qui ont eté toujours amis d ISRAEL…AM ISRAEL HAI !!!!

  4. If true, GREAT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *