L’Iranien Saeid Mollaei forcé de perdre pour ne pas affronter le judoka israélien, a peur de rentrer chez lui

Le champion du monde en titre (2018) Saeid Mollaei a affirmé dimanche avoir subi des pressions des autorités iraniennes pour perdre sa demi-finale et son combat pour la troisième place des moins de 81 kg aux Mondiaux de judo de Tokyo, pour d’éviter de rencontrer l’Israélien Sagi Muki…

Saeid Mollaei en 2018

Champion du monde l’année dernière chez les -81 kg, l’Iranien Saeid Mollaei a vécu en 2019 les pires Mondiaux de sa carrière. Selon lui,  Salehi Amiri (président du Comité olympique iranien ) et  M. Davarzani (ministre adjoint des sports de l’Iran) l’ont appelé pour lui dire :  »Ne combattez pas. Faites en sorte que la Fédération internationale ne s’en rende pas compte et il n’y aura pas de problème ». ». L’entraîneur en chef de l’équipe d’Israël Moshe Fonti a livré une version similaire au Times of Israel : « Des agents du renseignement iranien se sont rendus à son domicile en Iran et dans la salle de judo pour l’avertir ».

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Retour sur les demies finales.  Saeid  Mollaei affrontait le Belge Matthias Casse alors que l’Israélien Sagi Muki était opposé à égyptien Mohamed Abdelaal.

Après la victoire de Sagi Muki contre Abdelaal, l’égyptien a, au passage, refusé de lui serrer la main,  ce qui a provoqué une autre polémique.

Concernant l’autre demie finale qui opposait Saeid  Mollaei au Belge Matthias Casse, il était clair après la victoire de Muki  que si  Saeid  Mollaei battait le Belge, l’iranien allait affronter l’Israélien en finale. « J’ai fait exprès de perdre, à 100 %, a-t-il déclaré à une chaîne iranienne dissidente basée à Londres.

« Je veux pouvoir combattre qui je veux », a déclaré Mollaei dans un communiqué de la Fédération Internationale de Judo. « Je vis dans un pays où la loi ne me le permet pas. Nous n’avons pas le choix, tous les athlètes doivent s’y conformer. Ce que j’ai fait  était pour sauver ma vie…..J’ai besoin d’aide. Même si les autorités de mon pays me disent que je peux rentrer sans problème, j’ai peur.« 

l’Iranien n’est pas rentré en Iran, il a quitté Tokyo pour Berlin, où il se trouve actuellement. « Je suis ici depuis quelques jours, a-t-il expliqué. Je n’allais pas bien, parce qu’une médaille mondiale, c’est le rêve d’un athlète. Je suis venu ici pour éviter les rumeurs pendant un moment, et j’ai demandé à la Fédération internationale de m’aider à me rendre aux Jeux olympiques (de Tokyo en 2020). »

De son coté, la FIJ a déclaré: « Nous ferons de notre mieux pour qu’il participe aux Jeux olympiques. Nous verrons plus tard dans quelle équipe, il y a différentes options, mais il intégrera l’une d’entre elles pour les Jeux Olympiques ……c’est notre mission de protéger nos athlètes, c’est clair ».

Tel-Avivre –

Print Friendly

5 Responses to L’Iranien Saeid Mollaei forcé de perdre pour ne pas affronter le judoka israélien, a peur de rentrer chez lui

  1. il pourrait intégrer l’équipe d’Israel

  2. Et bien sûr ce sont les amis de Macron

  3. Le régime des Mollahs est le pire de tous les système politique que l’humanité a connu. Il est indisoensable qu’un athlète de la qualité de Saeid Mollaei puisse participer à tous les tournois sans crainte d’être sanctionné en cas de défaite.

    Pour arriver à un tel niveau il faut consacrer une partie de sa jeunesse ! Le champion du monde devrait l’aider à surmonter son traumatisme !

  4. Chaque sportif à cause d’anarchie et régime de TERORIST qui gouverne en Iran a peur d’entre ou être en prison
    Même tuée
    Dans un situation anarchie total /Corruption crime etc chaque être humain en Iran dit Le Matin il sort mais le soir il ne pas sur qu’il rentre chez lui
    Vous imaginez le terrorisme du ce régime ?
    Je prépare le 3 em lettre à l’intention de Président Trump et premier ministre Netanyahou pour leur demander intervenir rapidement et militairement pour sauvé la civilisation persan
    Je vous enverra un copie
    Salutations cordiales

  5. Ingrid Israël-Anderhuber

    Terrible ! Et dire que nos gouvernements copinent avec ce régime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *