Yann Moix reconnaît finalement être aussi l’auteur des textes antisémites et négationnistes!!

Accusé d’avoir produit à l’âge de 20 ans des dessins et des textes antisémitismes et négationnistes dans un magazine  conçu par des étudiants, Yann Moix aujourd’hui en pleine promotion de son dernier livre Orléans (chez Grasset) avoue en début de semaine à l’hebdomadaire l’Express les dessins mais refuse de confesser les textes alors même que son écriture est facilement reconnaissable. Interviewé hier soir par Libération, le chroniqueur et écrivain fini par tout avouer… 

.

L’Express a révélé lundi que Moix, avait publié des dessins antisémites dans une revue du nom de Ushoahia (le magazine de l’extrême, un piètre jeu de mots façon Dieudonné mêlant Shoah et Ushuaïa, l’émission de Nicolas Hulot) conçue par lui-même et des étudiants  de Sup de Co en 1989. Une étoile de David figure par ailleurs sur le « i » de la revue qui n’aura compté que trois numéros. Elle est illustrée par des dessins de Yann Moix. L’Express, clichés à l’appui, donne des détails. Sur la couverture du premier numéro, on trouverait ainsi un déporté qui joue de la guitare devant les fours crématoires. Plus loin, un dessin du club « Mickey-Auschwitz » ou une fausse publicité pour le « Coca-Créma », présentée comme la « boisson officielle de l’Holocauste ». Côté texte, on peut y lire que les « camps n’ont jamais existé ».

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Interrogé par L’Express en début de semaine, Moix admet être l’auteur des dessins incriminés mais nie formellement être l’auteur des textes malgré que son écriture soit facilement reconnaissable dans ces textes écrits à la main. Selon lui, les textes avaient été écrits par un autre membre du journal, et recopiés par ses soins parce que lui-même avait «l’écriture la plus lisible». Une défense qui s’effondre quand l’Express dit avoir mis la main sur un épais manuscrit adressé à une dénommée Marie, dans lequel on trouve plusieurs des textes également publiés dans Ushoahia. Or, cette fois, plusieurs feuillets sont signés du nom de Moix.

Hier soir, Yann Moix contacté par Libération, fini par reconnaitre être aussi l’auteur des textes:

«J’assume, j’endosse tout. Tout ce que j’ai fait à l’époque avec trois ou quatre cons, on était des types complètement paumés. J’écrivais, je dessinais, je produisais de la merde. Ces textes et ces dessins sont antisémites, mais je ne suis pas antisémite. Je me moquais des myopathes, de la faim dans le monde, de l’Abbé Pierre… Aujourd’hui, l’homme que je suis en a honte. Tout le parcours que j’ai fait depuis, tout mon parcours d’homme, c’est l’histoire de quelqu’un qui a essayé de s’arracher à cette géographie toxique, m’extraire de cette nasse…..Plutôt que de tomber dans la merde, je me suis élevé, en étant curieux intellectuellement. J’ai eu la chance de rencontrer Bernard Henri-Lévy, qui m’a évité de devenir l’homme que j’aurais pu être, une pourriture. Je ne suis pas fier, mais heureux de mon parcours. L’âge de 20 ans, c’est fait pour se tromper. Aujourd’hui, alors que ces dessins, ces textes sont ressortis, je me sens libre. Libéré de cette épée de Damoclès avec laquelle je vivais depuis trente ans. Je vais pouvoir continuer mon travail l’esprit dégagé. Et travailler à la rédaction de Reims»

Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly

9 Responses to Yann Moix reconnaît finalement être aussi l’auteur des textes antisémites et négationnistes!!

  1. bravo, je pense que vous vivez quelque cjose de tres difficile et tres humiliant. Vous abordez avec courage et clarté ceux qui veulent vpus salir aujourd’hui.
    Je sens bien que les denonciatrurs detestent plus ce que vous etrs aujourd’hui que ce que vous avez commis il y a 30 ans…
    Ne mes laissons pzs salir ce qii est noble en vous

  2. Viomesnil Lyscincka

    On verra s’il file droit!

  3. La question de sa sincérité doit primer sur le reste. A priori, on serait tenté d’enchaîner sur la question suivante : pourquoi ne le serait-il pas ? L’homme estimable qu’il est devenu doit être encouragé.

    • Quelle honte de publier de telles ignominies! Je me mets à la place de ses parents quelle tristesse tant d’années après d’être mis en accusation parson propre fils!!!!

  4. Qd même pas un vrai mot d’excuse our les victimes dé. Ses propos antisemites.
    Il continue à regarder son nombril !!!!!!!
    Je ne supporte pas cette façon de se battre la coulpe et de se trouver quitte .quand on est jeune con c’est ça
    Son excuse ????
    C’est un mec qui n’a pas d’empathie , c’est Grave très grave

    • Il n’échappera à personne que si, présentations d’excuses il n’y a pas, sa crédibilité ne pèsera pas lourd. l’empathie qu’il a montré vis-à-vis de ce qui est Juif était-elle simulée ? Alors ce serait surtout grave pour lui.

      Je supporte encore moins tous les amis d’Israël, Juifs et non-juifs, qui se répandent en déclarations d’amour et qui prône un état ‘palestinien’ sachant que :
      – Il existe déjà un état ‘palestinien’ – la Jordanie – beaucoup plus compatible du point de vue territorial, qui plus est, donné en cadeau par les Anglais qui n’en étaient pas les propriétaires.
      – Ceux qui n’ont pas conscience du danger que cela représente, ou pire, font semblant, compte tenu de l’Abcès purulent sur lequel la planète et les instances internationales viennent faire leur cuisine, sont des irresponsables nullement concernés par l’existence d’Israël.

      A choisir, je préfère un antisémite à la française qu’un citoyen israélien fatigué d’être Juif.

  5. Pingback: Yann Moix reconnaît finalement être aussi l’auteur des textes antisémites et négationnistes!! | Coolamnews

  6. En fait il avait tellement pris fait et cause des juifs que beaucoup de gens s’attendaient à l’annonce de sa conversion au judaïsme! Était-ce pour se racheter ou paraître insoupçonnable ? Accordons lui le bénéfice du doute et comme tout jeune supposons à une connerie du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *