Israël se prépare sérieusement à une attaque du Hezbollah

À la suite des menaces des dirigeants du Hezbollah, de l’ Iran et du Liban, le commandement nord de l’armée israélienne est en état d’alerte depuis deux jours. Les forces de défense israéliennes ont déjà déployé toutes les forces déjà présentes dans la zone nord et devraient dans quelques jours, renforcer la région avec des troupes supplémentaires. « La réponse israélienne à une attaque sera disproportionnée » a déclaré un haut responsable de Tsahal interviewé par Channel 12…

Une batterie antimissile Iron Dome stationnée le 25 août 2019 près de la frontière israélo-syrienne, dans les hauteurs du Golan, dans le nord d’Israël. Photo de Basel Awidat / Flash90

Dans la nuit de dimanche à lundi, Israël aurait frappé des positions du FPLP à l’est du Liban, ont rapporté les médias d’État libanais. Ces raids aériens interviennent quelques heures après les menaces de représailles du mouvement chiite libanais du Hezbollah dans le sillage d’une attaque au drone armé contre son fief à Beyrouth qu’Israël n’a pas confirmée. Le premier des deux drones tombés dimanche dans la banlieue sud de Beyrouth contenait plus de cinq kilos d’explosif, a affirmé le parti chiite. Dimanche, le premier drone était tombé au-dessus du secteur de Mouawad, dans le quartier Madi, situé dans la banlieue sud de Beyrouth.  Hier,  le président libanais Michel Aoun a qualifié de « déclaration de guerre » l’attaque au drone armé. Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, a présenté l’attaque comme « le premier acte d’agression » d’Israël au Liban depuis la guerre de 2006.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Israël n’a pas revendiqué l’attaque aux drones au Liban, mais  Benjamin Netanyahou a rappelé lundi qu’il était prêt à employer « tous les moyens nécessaires » pour se défendre contre les menaces iraniennes « sur plusieurs fronts ».

L’armée israélienne avait en revanche annoncé dimanche avoir mené la veille une frappe dans le village syrien d’Aqraba, situé au sud de Damas, afin de prévenir une attaque de massa orchestrée par l’Iran depuis la Syrie.

Pour Israël Hayom, c’est un succès pour Tsahal et un coup porté à Téhéran. Haaretz indique que le théâtre des opérations israélo-iraniennes s’élargit et s’étend maintenant sur trois pays: la Syrie, l’Irak et le Liban.  Yediot Aharonot,  fait remarquer qu’Israël doit faire face sur cinq fronts avec la situation qui se réchauffe à Gaza et en Judee Samarie.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

3 Responses to Israël se prépare sérieusement à une attaque du Hezbollah

  1. Les arabes ont toujours un language excessif.Mais, comment en vouloir à des animaux?Peu importe ce que nous ferons, nous serons toujours condamnés Alors,FAISONS!! Méditons cette phrase de nos écritures.Si ton ennemi se lève pour te tuer, lève toi plus tôt que lui et tue le d’abord.je pense à nos jeunes gens de Tsahal qui vont mourir sans avoir vecu.Cette fois ci, malgré les appels à « la retenue et à la modération » de nos »amis », il faut transformer leurs maisons en milliards de petit cailloux n’en déplaise à un certain président qualifié de crétin prétentieux par le président Brésilien où par son entourage. Joseph.

  2. Stratégiquement Israël n’a pas à attendre l’éventualité d’une attaque des terroristes libanais, peut-être une nouvelle surprise israélienne fera réapparaître le pitoyable barbu du bunker souterrain qui éructera ses nouvelles promesses sucrées.

  3. comme dhabitude David contre Goliat
    jespair que cette vermine comprandra se que sera une bonne frappe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *