La Suisse suspend le financement de l’UNRWA…

La Suisse a annoncé mardi qu’elle suspendait le financement de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés arabes palestiniens après la publication d’un rapport d’éthique qui révèle une  mauvaise gestion et surtout un abus d’autorité aux plus hauts niveaux de l’agence. Le rapport interne du service d’éthique de l’UNRWA, dont l’AFP a obtenu une copie, évoque des allégations d’inconduite sexuelle, de népotisme et de discrimination…

Pierre Krahenbuhl, Commissaire général de l’UNRWA

Dans un courrier électronique, le ministère suisse des Affaires étrangères a confié à l’AFP avoir déjà versé une contribution annuelle de 22,3 millions de francs suisses (soit 20,2 millions d’euros) à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA).

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Bern a annoncé « la suspension de toute contribution supplémentaire » dans l’attente des conclusions des enquêteurs des Nations Unies qui examinent le rapport d’éthique. L’UNRWA qui est déjà en crise en raison de la réduction du financement américain, a refusé de commenter en détail le rapport interne alors que l’enquête de l’ONU est en cours mais le document décrit des allégations « crédibles et corroborées » de graves violations de l’éthique.

Les accusations visent notamment des membres de la haute direction qui se livreraient à des « inconduites sexuelles, du népotisme, des représailles, de la discrimination et autres abus d’autorité, pour leur profit personnel, afin de réprimer leur dissidence légitime et d’atteindre par ailleurs leurs objectifs personnels« .

Pierre Krahenbuhl,  le ressortissant suisse qui dirige L’UNRWA aurait eu une relation amoureuse avec un collègue nommé en 2015 au poste créé pour l’occasion, de conseiller principal du commissaire général après un « processus accéléré », indique le rapport. Le rapport a été envoyé au secrétaire général des Nations Unies en décembre.

Des enquêteurs des Nations Unies ont depuis visité les bureaux de l’UNRWA à Jérusalem et à Amman pour recueillir des informations sur ces allégations, ont indiqué des sources proches du dossier.

Tel-Avivre source israelnationalnews

Print Friendly

2 Responses to La Suisse suspend le financement de l’UNRWA…

  1. Il n’y a rien à ajouter à la décision du gouvernement fédéral Suisse avant le dépôt définitif du rapport desenquéteurs chargés d’enqueter sur la mafia du Hamas et de l’autorité Cisjordanienne, sans mandat, qui siège à Ramalla.

    L’UNRWA aurait due être supprimée depuis un demi-siècle, ou alors, attribuer les avantages pécuniers à tout migrant et migrante. Cette descrimination en faveur des réfugiés de Cisjordanie est révoltante ; Elle est la cause du refus d’intégrer des réfugiés musulmans par les états peuplés et gouvernés par des musulmans.

    Alors, que les règlements internationaux obligent tous les états d’accepter et d’intégrer au sein de leur nation tout réfugier sans compensation financière !

    Que signifie cette combine réalisée avec la complicité des membres de l’O.N.U qui se veut une organisation morale ? HALTE AU SCANDALE !

  2. Pingback: La Suisse suspend le financement de l’UNRWA… | Coolamnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *