Selon des chercheurs israéliens la graisse accélérerait le cancer de la peau

Selon de nouveaux travaux réalisés par des chercheurs de l’Université de Tel Aviv et publiés dans la revue Science Signaling,   les cellules graisseuses participeraient à la transformation des cellules mélanomes, qui passent de cellules cancéreuses à croissance limitée de l’épiderme à des cellules métastatiques mortelles qui atteignent les organes vitaux des patients…

Carmit Levy et Tamar Golan à l’Université de Tel Aviv (Photo: Université de Tel Aviv)

L’étude, menée à l’Université de Tel-Aviv, a examiné des dizaines d’échantillons de biopsie provenant de patients atteints de mélanome et traités au centre médical Ichilov de Tel-Aviv et à l’hôpital Wolfson de Holon. Un mélanome est une tumeur maligne qui se développe à partir des mélanocytes, les cellules de l’épiderme, qui produisent le pigment colorant la peau, la mélanine. Enfermé dans la couche externe de la peau, l’épiderme, le mélanome reste traitable. Mais il peut devenir fatal lorsqu’il se « réveille » en envoyant des cellules cancéreuses dans les couches dermiques de la peau et en formant des métastases dans les organes vitaux. « Bloquer la transformation du mélanome est l’une des principales cibles de la recherche sur le cancer aujourd’hui, et nous savons maintenant que les cellules graisseuses sont impliquées dans ce changement », explique le Pr Levy.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Les chercheurs ont découvert que les cellules adipeuses transféraient des protéines appelées cytokines, qui affectent l’expression des gènes, aux cellules du mélanome. L’effet principal de ce transfert de cytokines a été la réduction de l’expression d’un gène ayant pour fonction de réduire le nombre de récepteurs du mélanome.

Les chercheurs ont cependant trouvé un moyen de bloquer cette transformation en enlevant les cellules graisseuses du mélanome. « Les cellules cancéreuses se sont calmées et ont cessé de migrer. »

Ces recherches pourraient potentiellement aboutir à un médicament capable d’inhiber les cytokines et le TGF bêta. Lק Docteur Tamar Golan, également du département de génétique moléculaire et biochimie de l’Université de Tel Aviv, a déclaré que les mêmes substances sont étudiées dans la recherche sur le cancer du pancréas et sont déjà en cours d’essais cliniques pour les cancers de la prostate, du sein, des ovaires et des voies urinaires.

« Nos découvertes peuvent servir de base à la mise au point de nouveaux médicaments pour stopper la propagation du mélanome – des thérapies qui existent déjà, mais qui n’ont jamais été utilisées à cette fin », conclut le professeur Levy.

Tel-Avivre –

Print Friendly

One Response to Selon des chercheurs israéliens la graisse accélérerait le cancer de la peau

  1. Pingback: Selon des chercheurs israéliens la graisse accélérerait le cancer de la peau | Coolamnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *