En rentrant chez lui après une fête il y a deux semaines, P, un résident de Tel Aviv âgé de 26 ans, a choisi de louer l’une des nombreuses trottinettes électriques éparpillées dans  la ville  plutôt que de chercher un taxi plus onéreux. À sa grande surprise, il a rapidement été interpellé  par un agent de police et a subi un alcootest  jugé à deux fois supérieur à  la limite légale pour conduite avec facultés affaiblies. Son permis de conduire lui a été confisqué  pendant 30 jours et une date d’audience lui a été fixée, il risque 2 ans de retrait de permis…

PHOTO BY FLASH90

« Le grand public ne se rend pas compte que les lois  qui s’appliquent à la conduite d’une voiture ou d’une moto s’appliquent également aux trottinettes électriques« , a déclaré Eitan Stoller, avocat au droit de la circulation, dans une récente interview avec Calcalist. Eitan Stoller représente actuellement deux personnes qui ont été surpris en trottinette  électrique sous l’influence de l’alcool.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Arrêter des personnes en trottinettes ou en vélo électrique pour effectuer des tests d’alcoolémie est un phénomène nouveau à Tel Aviv. « Mais les trottinettes électroniques ne sont pas différentes des autres moyens de transport et, en tant que tels, sont soumis aux mêmes lois de la circulation que tout autre véhicule« , a déclaré un porte-parole de la police dans un communiqué.

Asher Halperin, conseiller juridique de l’Autorité nationale de la sécurité routière israélienne (NRSA), a déclaré à Calcalist que les nouveaux véhicules électriques à micro-mobilité peuvent présenter un risque équivalent à ceux d’autres types de véhicules s’ils ne sont pas utilisés conformément à la loi.

Depuis la mai dernier, la municipalité de Tel Aviv a redoublé d’efforts en distribuant des amendes à gogo aux propriétaires trottinettes et vélos  électriques. Elle a verbalisé plus de 10 000 utilisateurs pour infractions au code de la route. Une amende de 250 nis est infligée aux utilisateurs roulants sur les trottoirs. Après une série d’accidents graves et même mortels, notamment celui du jeune adolescent, Ari Nesher, fils du réalisateur Avi Nesher renversé par des chauffards à Tel-Aviv, le ministère des Transports a mis en œuvre de nouvelles restrictions quant à l’utilisation des vélos et des trottinettes électriques dont l’obligation de passer un test de sécurité routière pour les non détenteurs de permis de conduire. Dans le cadre de la réforme, les mineurs âgés de 16 à 18 ans, qui ne possèdent pas de permis de conduire voiture ou deux roues, doivent suivre un cours de courte durée qui les conduit à passer un examen d’obtention d’un permis d’utilisation de vélos ou de trottinettes électriques.

En outre, l’utilisation d’un téléphone portable ou celle d’un casque audio lors de la conduite est sanctionnés entre 100 et 1 000 shekels (environ 25 à 250 euros). Et enfin et surtout, la réglementation en vigueur oblige les cyclistes et utilisateurs de trottinettes électriques à porter un casque.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here