Premiers éléments de l’enquête sur la mort de Solomon Tekah, le jeune éthiopien âgé de 19 ans

L’enquête policière sur les tirs ayant entraîné la mort du jeune  homme éthiopien, Solomon Tekah suit son cours. L’investigation balistique est formelle. Elle révèle que les balles ont été  tiré au sol, comme  l’avait, depuis le début, affirmé le policer en civil qui a abattu le jeune éthiopien….

Photo by Tomer Neuberg/Flash90

Résultat de l’enquête balistique: la balle qui a tué le jeune éthiopien a d’abord ricoche sur le sol

Une autopsie de Solomon Tekah a révélé que seule, une partie de la balle, s’était logée dans son corps, ce qui tend à prouver que la balle a d’abord touché une surface dure (le sol) puis aurait ricoché pour atteindre la victime. Et en effet, la partie restante de la balle a, bel et bien, été retrouvée dans le sol sur le lieu de la fusillade.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Le quotidien Walla New! a rapporté la version des faits selon les premiers éléments de l’enquête policière

L’officier de police en civil (et en en congé) était de sortie avec son épouse et ses enfants et tous se baladait en soirée dans un  parc lorsque qu’un jeune éthiopien de 13 ans était en train de se faire agressé par trois jeunes  éthiopiens  d’une vingtaine d’années essayant de lui voler son argent et son téléphone. Le policier en civil se serait approché de la scène en leur ordonnant de laisser le garçon tranquille. L’officier se serait alors identifié comme un policier. Mais loin de les calmer, les agresseurs du jeune garçon qui semblaient être ivres, aurait insulté le policier qui au final aurait alors décidé de quitter les lieux puisque son intervention avait permis au jeune garçon de 13 ans de s’enfuir. Cependant peu après, les trois jeunes éthiopiens seraient revenus à la charge en lui jetant des pierres. Frappé à la tête et  à la poitrine, l’officier aurait alors appelé au secours, mais ayant le sentiment que sa vie et celle de ses proches étaient en danger, il aurait ensuite sorti son arme pour dissuader les agresseurs. C’est à ce moment, qu’il aurait tiré vers le sol. « Je n’ai pas tiré dans les airs de peur de blesser les passants, car la zone était peuplée« , a déclaré l’officier lors de l’enquête. Et la preuve balistique révélée dans l’enquête citée ci-dessus corrobore le témoignage de l’agent.

Toute la famille du policier menacée de mort

« Au cours des dernières 24 heures, des photos du policier et de ses enfants âgés de 7 mois, 5 ans et 7 ans, appelant à les assassiner ont été publiées sur les réseaux sociaux et sur des sites Web », a déclaré un officier de police.

Ynet a rapporté jeudi la conférence de presse tenue par Yair Nedshi, l’avocat de l’officier de police qui  a déclaré : « Au cours de ses nombreuses années de service, mon client a souvent dû faire face à des situations difficiles, mais il traverse actuellement la plus difficile de sa vie. Mon client, sa femme et ses enfants ont été emmenés loin de chez eux et sont, actuellement,  sous protection policière par crainte de tentatives de nuire à leur vie à tout moment…….mon client s’est trouvé dans une situation précaire dans laquelle sa vie et celle de sa famille étaient en danger tangible et, en dernier recours, il a été forcé d’utiliser son arme uniquement à des fins défensives….s’il n’avait pas agi ainsi, il est possible qu’il  n’ait pas survécu et il est raisonnable de supposer que sa famille aurait été blessée…. Il est important de souligner qu’il n’avait pas l’intention de nuire, il a tiré uniquement à des fins d’avertissement et de dissuasion  » a expliqué Nedshi qui a ajouté que le policier avait dirigé son arme sur le sol et pas sur la victime ».

« Il n’y a toujours aucune preuve ni conclusion à son encontre, et sur les réseaux sociaux, il est accusé de meurtre. Ses enfants et lui sont menacés de mort. Il faut mettre fin à cela. Au nom de mon client et de sa famille, je demande la fin de cette chasse aux sorcières et que les fausses rumeurs et les menaces cessent. Laissons l’enquête faire la vérité dans cette affaire » a conclu l’avocat.

Le policer a été libéré et placé en résidence surveillée

En outre, depuis lundi, le pays est paralysé par des manifestations, qui dénoncent une discrimination systématique contre la minorité éthiopienne. Le mouvement a été, en grande partie, déclenché par la décision de libérer le policier qui a abattu Solomon Tekah et de l’assigner à résidence peu après l’ouverture de l’enquête. Cette décision a été mal perçue par la communauté israélo-éthiopienne qui considère qu’elle minimise la gravité des faits, et montre le mauvais exemple aux autres policiers qui pourraient se sentir exonérer après l’usage abusif de la force contre  leur communauté.

Pour le gouvernement, les manifestations ont pris une ampleur démesurée

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a admis la réalité du racisme contre les israéliens issus de la communauté éthiopienne et le sentiment de discrimination éprouvé par celle-ci. Il a aussi ajouté que cette réalité ne devait être ni ignorée ni dissimulée mais a, en revanche estimé, qu’au regard de la violence des manifestations de ces derniers jours, les manifestants avaient perdu toute légitimité et confiance du public.

« Brûler des voitures et des postes de police, lancer des grosses pierres sur les forces de l’ordre provoque la fin de toute légitimité, parce que c’est de l’anarchie. » a déclaré Gilad Erdan.

Benjamin Netanyahou a déclaré mercredi que la mort de Solomon Tekah était une tragédie, mais que les manifestations violentes ne seraient plus tolérées. « Nous ne pouvons pas accepter que des routes soient violemment bloquées. Nous ne pouvons pas accepter des bombes et des attaques contre les policiers. C’est inconcevable», a-t-il expliqué dans un communiqué.

Tel-Avivre –

Print Friendly

28 Responses to Premiers éléments de l’enquête sur la mort de Solomon Tekah, le jeune éthiopien âgé de 19 ans

  1. J’ai beaucoup de difficulté à ne pas être raciste lorsque je vois leur comportement très discutable et honteux qui veulent tout casser sur leur passage .Le policier devrait être décoré pour avoir sauvé la vie du jeune homme de 13 ans plutôt que d’accusé du meurtre d’un sale voyou,s’ils ne sont pas contents de leur sort qu’ils s’en retournent d’où ils viennent ,seraient-ils mieux traités là-bas?..j’en doute fortement..

  2. Le policier et sa famille étaient en danger, il était logique qu’il utilise son arme pour faire partir ce groupe qui les menaçait.
    Le sort a voulu que ce coup de semonce divise la balle au point de ricocher et atteindre un des assaillants.
    C’est purement et simplement de la légitime défense.
    De là à ce que des manifestations violentes se déclenchent, poussées par qui, je ne pense pas qu’il faille chercher longtemps.
    A qui profite cette situation : suivez mon regard.

  3. Je fais le corollaire avec les générations de Maghrébins venus en France dans les années 60 – 70.
    Sauvés de la misère, ils étaient heureux de trouver du travail, la liberté, l’éducation et la santé gratuite etc…
    On voit aujourd’hui leurs descendants et leur comportement très identique à celui des enfants Éthiopiens.
    Attention pas tous!!!!
    Mais une bonne majorité, voyous, petits casseurs, arrogants, voleurs et j’en passe. Bref, le même phénomène provoqué par la différence de culture et de peau.
    On constate que la religion n’est pas la même, mais en France c’est un facteur aggravant.
    Je soutien enfin l’effort surtout en Israel de repenser l’intégration. Moi, né au Maroc et pourtant doté d’un diplôme du Technion, ayant fait mon service militaire en Israel, j’ai subi pas mal d’humiliation. Mais je n’ai jamais casser ni brulé de voitures.
    L’intégration OK, mais aussi la main d’acier pour les voyous et la main d’acier pour les racistes.

  4. Je dirais simplement que la mort d’une personne, quelque soit sa couleur de peau, est toujours regrettable.

  5. C’est une tragédie , c’est terrible d’une part parce qu’il y a un jeune juif qui est mort, d’autre part parce qu’un juif et sa famille ont été agresses par ce jeune juif . Comment est ce possible qu’en terre d’Israel il n’y ait pas de respect mutuel entre nous. C’est démoralisant .
    À chaque fois , j’ai l’impression Que je relis “la guerre des juifs de Flavius Joseph. Certes Rome voulait mater les juifs,
    Mais les juifs entre eux étaient , si on en croit le texte des sauvages entre eux.
    Comment l’ère messianique peut elle arriver????

    • Mrs Lumbroso que faisaient datane et aviran en égypte?

      Des Kapos en temps de guerre étaient + sauvages que les ss

      Justement l’ère messianique peut arriver avec la confiance en nous et l’amour du peuple pour le peuple et rester fidèle à H M

  6. Il ne faut pas tergiverser longtemps sur les faits qui d’ailleurs sont suffisamment clairs d’après l’enquête. L’intervention fortuite de ce policier a sauvé la victime de ses agresseurs en mettant en péril la sienne et celle de sa famille, bravo pour ce policier, non seulement on devrait pas le condamner mais lui reconnaître la bravoure de son acte d’une façon officielle et condamner les agresseurs avec sévérité pour la façon sauvage dont ils ont fait preuve. On ne peut et on ne doit pas consentir des choses comme ça il ne peuvent pas prendre la justice à leur convenance. Ils ont sali la communauté éthiopienne bien qu’il doit y avoir des gens bien parmi eux.

  7. 1.arreter les 3 agresseurs de l adolescent .
    2.les juger et si déclarés coupables,leur enlever la nationalité et les renvoyer dans leur brousse.

  8. Il faut cesser de juger sans avoir tous les éléments que ce soit pour ce jeune d’origine éthiopienne, le policier qui a tiré , Netanyahu,….

    Il faut que les journalistes et de nombreux citoyens israéliens dont Ganz cessent de condamner que ce soit le policier, Netanyahu ,…

    Il faut d’abord une enquête et ensuite éventuellement un jugement, la justice ne se rend pas dans la rue et encore moins en meute.

  9. Les commentaires que je lis ici sont à peine imaginable, honte aux racisme de ceux qui ont soit-disant souffert des arabes en europe car les voila aujourd’hui pire que les pires nazillons qui sévissent en europe, comment un être humain et Juif de surcroit peut écrire de telles immondices, qui êtes vous pour juger et condamner un communautés qui souffre de racisme violent, qui ne peut avoir de travail dont les enfants sont pratiquement interdits de scolarité car les gérants de yéchivas sont aussi raciste que vous, relisez vous et si vous en êtes capables analysez la violence et la haine que vous véhiculez et n’oubliez jamais d’ou vous ou vos venez ! ! !

  10. Nathan Abitboul,

    Désolé de te le dire mais je pense que tu as perdu la boule ; je te demande de lire au moins un livre sur la Shoah et le nazisme avant de prononcer ou d’écrire des mots dont tu ne connais pas la signification .

    Je suppose que tu n’as jamais entendu un témoignage d’un survivant d’Auschwitz; cela vaut la peine d’en écouter pour ne pas mourir idiot.

    Cite-moi un pays dans le monde où il y a moins de racisme qu’en Israël ?

    • Mais je connais certainement lez sujet mieux que vous mon petit bonhomme et les réactions que je lis ici me prouve jusqu’où des gens comme vous sont capable d’aller, les Israélien que vous proposez de chasser d’Israël sont des <juifs comme vous alors vos réflexions de seconde zone gardez les pour ceux qui sont comme vous.

      • Nathan, Il faut proteger Israel de la saloperie qui monte avec les ethopiens qui pensend qui’ls font faire un Infata dans notre chere terre d’Israel. Its faut s’en debarrasser avant qu’il soit trop tard comme en France, Belgique et d’autres pays. Les foutre dehors et si tu t’en plaint alors toi aussi tu poeux les suivre.
        If faut garder Israel forte pour se defendre des agresseurs interne ou externe.

  11. Certains commentaires sont affligeants et racistes. Il est tellement facile de juger « a chaud » sans connaître la réalité de faits que seule l’enquête en cours pourra déclarer la réalité de l’action. Le jeune homme et ses copains étaient/ils saouls? A vérifier. Ont-ils attaqués un jeune de la même origine qu’eux, pour le voler. Cela semble prouvé. Ont-ils jeté des pierres contre le policier? Cela semble réel. Le policier s’est-il interposé pour séparer le volé des voleurs? Oui. Aurait-il agit de même si la couleur et l’origine des personnes était autre? Très certainement. Le policier a-t-il un historique qui permette de le traiter de raciste? Pas que je sache.

    Un proverbe Suisse dit: quand on ne sait pas on ne dit pas. Les posteurs des commentaires racistes devraient l’appliquer à la lettre.
    C’est toujours triste quand quelqu’un perd la vie, quel que soit son origine ou sa couleur de peau.
    Mais c’est encore plus triste quand les loups racistes se déchaînent sur quelqu’un qui n’aurait pas la « bonne »(?) couleur de peau. Honte à eux.

  12. Telavivre

    «  »
    L’enquête policière sur les tirs ayant entraîné la mort du jeune homme éthiopien, Solomon Tekah suit son cours. L’investigation balistique est formelle. Elle révèle que les balles ont été tiré au sol, comme l’avait, depuis le début, prétendu le policer en civil qui a abattu le jeune éthiopien…. » »

    Si vous cherchez des journalistes sachant maîtriser le français je me propose.

    prétendre que le policier a tiré sur le sol et écrire «  »le policer en civil qui a abattu le jeune éthiopien…. » »?????????

  13. Mais je connais certainement lez sujet mieux que vous mon petit bonhomme et les réactions que je lis ici me prouve jusqu’où des gens comme vous sont capable d’aller, les Israélien que vous proposez de chasser d’Israël sont des <juifs comme vous alors vos réflexions de seconde zone gardez les pour ceux qui sont comme vous.

  14. Des invectives fusent de toutes part entre vous juifs qui attendent « Le Machiah ». Mais regardez vous j’en suis rempli de honte. Vos remarques accusations reproches sifflent comme la balle qui a tués notre Frere Éthiopien, chose étonnant aucun de vous ne relève la faute du véritable coupable de tout ce scandale. Je parlè et j’accuse ces maudits journalistes toujours à l’affût de l’histoire sale qui fera vendre un peu plus leur feuille de choux et ceci au soit disant non du droit à l’information.
    C’est vrai que le racisme existe en Israel ce qui m’est arrivé avec l’agence juive qui m’a fait miroiter la date de notre Aliah et qui d’un coup c’est apperçu qu’il manquait un document administratif impossible à produire. Ceci est hélas arrivé après que nous ayons tout vendu et chose plus qu’étonnante apres avoir appris que mon épouse est une femme noire…….
    Le racisme oui, mais que cela débouche sur un crime. Comme les journalistes tres adroitement l’on fait comprendre sans le dire ou l’écrire vraiment, Tout de même un peu de retenu s’il vous plaît

  15. qui parle de racisme.Je ne crois pas que le policier aurait reagi d une autre maniere si il avait eu devant lui trois israeliens blancs de couleur.
    Il a eu une reaction normale d un policier qui tout d abord a voulu proteger un jeune ethiopien de 13 ans agresse par des voyous et ensuite proteger ses enfants et sa femme. Reaction de tout etre humain.
    En voulant sauver ce jeune ethiopien il n a pas regarde la couleur il a fait son devoir de policier.Si les trois jeunes sont revenus le relancer a coups de pierre il n est pas responsable. Tout cela ne serait pas arriver si les trois jeunes avaient retenu la lecon et auraient abandonner mais non ils ont voulu montrer qu ils etaient des « hommes » et sont revenus sur le terrain.
    Je suis sure que le fait d etre sous l emprise de l alcool ne les a pas aides.

  16. Le multiculturalisme rétrograde sous couvert de religion commune ou proche est une immense bêtise. Les Ethiopiens, visiblement bloqués pour beaucoup dans leur identité raciale noire, auraient dûs être intégrés de manière personnalisée et non en masse.

  17. Nathan Abitboul,

    Vos commentaires prouvent qu’en matière de nazisme vous êtes un ignare. Allez passer quelques heures à Yad Vashem et retournez-y jusqu’à ce que votre shekel tombe.
    Essayez aussi de vous concentrer et de ne pas me reprocher ce que je n’ai jamais dit.
    Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse. Voilà le résumé de l’éthique juive et maintenant allez étudier.

  18. Nathan Abitboul

    Tu as perdu la boule et je ne suis pas psychiatre. Fin .

  19. Le risque de non-intégration de ces jeunes Ethiopiens en Israël est tout à fait comparable aux résultats catastrophiques de l’immigration en Europe de toute une population originaire d’Afrique et qui ne s’est que trop rarement intégrée dans le bon sens du terme. Les religions ne sont souvent qu’un costume qui s’effiloche rapidement devant les réalités des différences raciales. Israël n’a aucun avenir à se concilier avec ces risques catastrophiques, comme l’Europe l’a vécu à ses dépens.

  20. Ouf. Tous prêts à maudire l’autre. Il ne peut pas y avoir de raison dans un monde où tout le monde parle et n’écoute pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *