De violentes manifestations des Juifs d’origine éthiopienne dans tout le pays

À Tel Aviv, des manifestants israéliens d’origine éthiopienne ont attaqué des véhicules à l’extérieur du centre commercial Azrieli et ont aussi incendié une voiture. Ils ont également bloqué la jonction de l’autoroute Ayalon qui encercle la ville. Les manifestants protestent contre la violence policière israelienne qui a encore tué avant hier un jeune Juif immigré éthiopien de 19 ans. Les manifestations ne se sont pas cantonnées à Tel Aviv mais ont enflammé tout le pays du nord au sud. Des embouteillages  monstrueux ont bloqué plus de 50 000 automobilistes.

Une voiture en feu apres  du centre commercial Azrieli suite au décès de Solomon Tekah, un Juif éthiopien de 19 ans, tué par balle par un officier de police à Tel Aviv le 2 juillet 2019 à Kiryat Haim. Photo de Adam Shuldman / Flash90

Depuis trois jours les manifestations contre la violence policière sur la communauté juive éthiopienne se succèdent  dans tout le pays de Haïfa à Beer Sheva suite au décès du jeune Solomon Tekah, âgé de 19 ans, abattu par un policier en civil qui n’était pas en service et qui a sorti son arme et tiré sur la foule. Le policier a ensuite déclaré qu’il avait craint pour sa sécurité et celle de sa famille.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Ce drame intervient à peine six mois après qu’un autre jeune juif éthiopien, Yehuda Biagda , un jeune homme de 24 ans souffrant de problèmes de santé mentale, a été tué par balle à Bat Yam, près de Tel Aviv, par un policier qui a déclaré s’être senti  menacé par le couteau que Biagda brandissait. Mais selon des témoins, les deux hommes étaient à une certaine distance lorsque le policier a ouvert le feu. L’avocat du policier a déclaré à l’époque que son client avait tiré en « dernier recours ».

À Tel Aviv, hier soir, des manifestants israéliens d’origine éthiopienne ont attaqué des véhicules à l’extérieur du centre commercial Azrieli. Au carrefour, un des manifestants est monté à l’avant d’une voiture et a cassé le pare-brise à coup de  poing. Un officier de police  a réussi à sauver le chauffeur aspergé de gaz lacrymogène.

.

.

La violence a également éclaté à travers tout le pays, faisant au moins 40 blessés. Environ 60 personnes ont été arrêtées. Les manifestants ont lancé un cocktail Molotov dans un commissariat de police de Haïfa mais heureusement le feu a été rapidement éteint. D’autres manifestants dans la région ont lancé des pierres sur la police. Des policiers ont également été attaqués à Ashdod. Au moins 10 manifestants ont été arrêtés. À Netanya, une voiture de police a été attaquée.

Tel-Avivre –

Print Friendly

One Response to De violentes manifestations des Juifs d’origine éthiopienne dans tout le pays

  1. Seul les ethiopians sauve l honeur d Israel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *