Avec 97% des votes dépouillés, Benjamin Netanyahou devrait pouvoir former un gouvernement de droite

les Israéliens se sont endormis hier soir avec un Benny Gantz gagnant de quelques sièges mais se sont réveillés avec une égalité totale entre les deux hommes. Ce matin près de 98 % des bulletins de vote israéliens ont été dépouillés et Benjamin Netanyahou et Benny Gantz  remportent 35 sièges chacun mais le premier ministre sortant  devrait obtenir une majorité de soutien pour former un gouvernement de coalition de droite si toutefois ses lieutenants ne se dérobent pas…

Photo by Yonatan Sindel/Flash90

« C’est un exploit inimaginable« , a déclaré Netanyahou vers 2 heures du matin. « Je suis très ému ce soir, une nuit de grande victoire. Je suis très heureux que le peuple d’Israël me fasse de nouveau confiance pour la cinquième fois » a ajouté le premier ministre sortant. Mais Benny Gantz revendique luis aussi la victoire. Les deux partis, arrivés en tête au coude à coude, annoncent qu’ils vont former un gouvernement. Dans la soirée, Benny Gantz avait aussi indiqué qu’il « réussirait à former une large coalition qui représente l’ensemble d’Israël ».

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Sur 97% des suffrages exprimés, la répartition des sièges est la suivante : Likoud 35 sièges, Bleu-Blanc 35 sièges,  Judaïsme unifié Torah (ashkénazes) 8, Shass (séfarades) 8,  Travaillistes (parti Avoda) 6, parti arabe Hadash-Taal 6,  Union des partis de droites 5, Israël Beitenou (Lieberman) 5,  parti arabe Balad 4, Koulanou (Kahlon) 4, Meretz 4.

Les partis qui n’ont pas atteint le seuil électoral de 3,25% verront leurs voix  reparties au prorata (pour ceux qui ont signé en amont un report de voix), ce qui pourrait modifier légèrement le résultat de certaines  listes. Le vote de l’armée, non encore comptabilisé, pourrait aussi quelque peu modifier ce résultat.

En outre, si Moshe Kahlon ne fait pas d’infidélité à Benjamin Netanyahou et si Avigdor Lieberman rejoint  le premier ministre qui l’a pourtant malmené  il y a quelques mois, alors Netanyahou avec les sièges du premier peut compter sur 60 mandats et avec ceux de Lieberman, il en atteindrait 65 et pourrait ainsi former un gouvernement de droite avec le concours des religieux orthodoxes et nationalistes.

Avi Gabbay est l’un des grands perdants de cette élection. Son parti a été  laminé. Le chef du parti travailliste Avoda ne récolte que six sièges.  Héritier du Mapai qui avait participé à la fondation de l’État d’Israël, le parti Avoda vient de presque disparaître de l’échiquier politique. C’est un événement majeur au même titre que le parti socialiste en France.

Par ailleurs, deux énormes surprises: la Nouvelle droite de Naftali Bennett ne passe pas pour l’instant le seuil électoral et le parti Zeout de Moshé Feiglin non plus. Ces deux partis  étaient pourtant crédités lors des sondages de plus de 8 sièges. Ainsi le français Yom Tov Kalfon de la Nouvelle Droite et Albert Levy de Zeout ont vu, en quelques heures, leurs espoirs d’entrer pour la première fois à la Knesset s’effondrer.

Mais Naftali Bennett, pour sa part, continue d’espérer. Le ministre de l’Education  qui a refusé de concéder ce  matin que son parti ne rentrerait pas à la 21e Knesset,  est persuadé que les votes des soldats de l’armée israélienne  permettra à la nouvelle droite de passer le seuil électoral.

Les deux grands gagnants de cette élection sont sans aucun doute, les partis religieux orthodoxes ashkénazes et séfarades, d’une part, qui se placent, avec huit sièges chacun, juste derrière le Liloud et Bleu Blanc et d’autre part les deux partis arabes qui totalisent dix sièges et dépassent donc, contre toute attente,  le seuil électoral.

Enfin, compte tenu des premières indications par ville, Tel Aviv a voté Gantz et Jérusalem Netanyahou et Lizman.

Selon les derniers chiffres, la liste Bleu-Blanc aurait obtenu 46% des suffrages à Tel Aviv et seulement 12% à Jérusalem. A Haïfa, Bleu-Blanc  est aussi arrivé en tete avec 33% des votes et le Likoud  avec seulement 15% des voix.

Pour leur part, les habitants de Jérusalem ont voté à 25% pour Netanyahou et 23% pour le parti orthodoxe ashkénaze JTA et seulement 12 % pour Bleu Blanc.

Tel-Avivre –

 

 

 

 

 

Print Friendly

9 Responses to Avec 97% des votes dépouillés, Benjamin Netanyahou devrait pouvoir former un gouvernement de droite

  1. Comment se fait-il que dans une DEMOCRATIE il n’y a eu que deux candidats ??????? Les gens étaient pris entre la peste ou le choléra !!!!!

  2. @Bentata : j’ai TRES BIEN compris : les 10 candidats auraient dû pouvoir s’imposer comme leader MAIS ON NOUS IMPOSE D’EMBLEE L’UN OU L’AUTRE. Donc, le choix n’en est PAS un !!!! IL NOUS EST IMPOSE !!!! CE QUI EST ANTI DEMOCRATIQUE !!!!

    • Ce n est pas vrai.
      Vous pouviez choisir, Bennet, khalife n, Gabbay et il y avait au moins 30:~listes .Ce sont les électeurs qui font les grands partis et Le parti Bleu/blanc est tour récent et fait 35 députés .
      Personne ne vous a imposé Netanyahu ou Gantz .ce sont les électeurs qui ont voté en masse pour eux et ont même exclus, des Feiglin, Bennet, Shaked et autres personnalités .

  3. Bravo que Bibi continue sa politique très bonne pour Israël ; avec des ententes diplomatiques avec de nombreux pays .

  4. Le peuple n’a le résultat de ce qu’il mérite!!!!

  5. @Avigail- « Le peuple n’a que le résultat qu’il mérite !!! »

    Et le peuple Israélien est un peuple intelligent et sensé qui a voté et obtenu le candidat qui, depuis plusieurs années, lui apporte la prospérité, la recon-
    naissance des autres nations, la sécurité, le soutien de grande puissance, le rayonnement d’Israël dans le Monde entier, etc…
    J’ai prié pour que ce Mensch soit réélu.
    D’ quelquefois, écoute nos prières.

  6. Les Israeliens le paye maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *